11 JAN 18 0 commentaire
Accoucher naturellement à la clinique des Noriets

Accoucher naturellement à la clinique des Noriets

La Clinique des Noriets à Vitry sur Seine vient d’ouvrir une « salle nature » pour les couples qui souhaitent un accouchement physiologique, non-médicalisé, mais avec un niveau de sécurité optimale.

 

Baignoire de dilatation, canapé, lianes d’étirement, table d’accouchement munie d’une barre de suspension, musique relaxante : autant d’éléments permettant d’accueillir le bébé dans une ambiance sereine. « De plus en plus de mamans souhaitent maîtriser leur accouchement, des premières contractions jusqu’à la délivrance », précise Karima El-Mazouri, cadre sage-femme. Notre rôle est de les accompagner. D’ailleurs, toute l’équipe des sages-femmes de la clinique vient d’être formée à l’accouchement en salle nature ».

 

Située au sein même du bloc obstétrical, la salle nature de 20m² accueille toutes les mamans qui le souhaitent, sous réserve qu’il n’existe aucun risque et aucune contre-indication médicale à ce projet d’accouchement. Ici, la maman peut par exemple prendre un bain chaud : « la chaleur atténue la douleur des contractions et accélère souvent la dilatation du col de l’utérus », explique Karima. Au fur et à mesure que le travail avance et que les contractions s’accélèrent, la future maman peut sortir du bain et s’installer sur la table d’accouchement. À elle ensuite de trouver la position qui lui convient le mieux pour accoucher. À tout moment, la maman peut changer d’avis et demander une anesthésie péridurale, sans avoir à changer de salle.

 

Ugo Crès, directeur de la clinique des Noriets (Hôpital Privé de Vitry), insiste : « la surveillance médicale est nécessaire afin de prévenir les complications. » La sage-femme, qui assure l’accompagnement des couples dans la salle nature, est ainsi vigilante à tous les signaux d’urgence. « Le rythme cardiaque du bébé est surveillé en continu avec un monitoring. Si une anomalie survient au cours du travail, la sage-femme peut être amenée à transférer la future maman dans une salle d’accouchement classique ou au bloc opératoire si cela est nécessaire. »

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.