19 DéC 16 0 commentaire
Au Mans, le nouveau pôle de consultation « Tête et cou » est opérationnel

Au Mans, le nouveau pôle de consultation « Tête et cou » est opérationnel

Le bâtiment D du pôle Santé Sud au Mans est flambant neuf. Un ensemble conçu pour simplifier les démarches des patients, les actes des spécialistes, réduire le temps d’attente… en ophtalmologie surtout.

 

Le 1er niveau est dédié aux ophtalmologistes, le 2e niveau à la chirurgie esthétique, la stomato, la chirurgie maxillo-faciale, l’ORL et l’orthoptie…« Le 3e niveau est inoccupé pour le moment mais l’objectif est de faire venir de nouveaux ophtalmologistes », explique Geoffroy Pelleray, directeur général du Pôle Santé Sud.

 

Du centre-ville au pôle Santé Sud

Bâtiment clair, espaces fonctionnels, codes couleurs dans les couloirs pour les praticiens, ce nouveau pôle de consultation, un espace de 900 m2, est entièrement dédié aux soins « tête et cou ». Un investissement de la clinique qui représente 8 millions d’euros en comptant la salle d’opération rapide qui ouvrira en janvier (lire par ailleurs). Ce pôle de consultation a été achevé en octobre dernier.

Six ophtalmologistes qui avaient jusqu’alors leurs cabinets en centre-ville ont déménagé en octobre-novembre : les Dr Rottier, Fillon, Bourdais, Hamelin-Gervais, Frisch et Puly. Trois autres interviennent ponctuellement à la clinique pour certains actes chirurgicaux.

Ce bâtiment qui possède une entrée indépendante et son parking sur le site du pôle Santé Sud est connecté à la clinique. « Nous voulions un ensemble qui centralise toutes les spécialités dédiées à la tête et au cou sur un même site. L’objectif est de faciliter les démarches des patients et l’activité des praticiens », souligne Geoffroy Pelleray. Cette organisation permet par exemple d’optimiser le travail avec les orthoptistes. « Ces derniers effectuent les prises de mesures de l’acuité visuelle. Cela en moins à faire par l’ophtalmologiste qui se concentre sur la partie médicale pure. Ça permet de diviser par deux le temps de consultation de l’ophtalmologiste, de recevoir donc davantage de patients », indique Pierre Fillon.

 

Situation tendue en Sarthe

La création de ce pôle de consultation a pour but notamment de répondre à la demande de soins en ophtalmologie dans un contexte sarthois très tendu. 25 ophtalmologistes exercent en libéral dans la Sarthe et cinq au centre hospitalier.

 

Au 31 décembre 2015, la Sarthe comptait 4,9 ophtalmologistes libéraux pour 100 000 habitants. Le ratio national était à la même date de 7,2 ophtalmologistes pour 100 000 habitants. Or la situation nationale est déjà loin d’être brillante. « Depuis quinze ans, au niveau national, nous étions à effectifs constants d’ophtalmologistes. Ils devaient faire face à des besoins en augmentation de la part des patients. Depuis cette année, le nombre d’ophtalmologistes sur le territoire national a baissé », souligne Jean-Bernard Rottier.

 

© Maine Libre – 13-12-16 – Par Isabelle JULIEN

 

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.