21 AVR 16 0 commentaire
Chimiothérapie : L’art-thérapie pour se réapproprier un corps meurtri

Chimiothérapie : L’art-thérapie pour se réapproprier un corps meurtri

La Clinique de l’Estrée, à Stains (Seine-Saint-Denis), met en place des ateliers d’art-thérapie pour améliorer la qualité de vie des patients atteints d’un cancer. Ce projet a été récompensé lors de la 22e édition du Prix Infirmier Any d’Avray, le 19 mars dernier. Interview d’Elodie Duboisset, infirmière au service de chimiothérapie de la Clinique de l’Estrée, à l’initiative de ce projet innovant. 
Pourquoi mettre en place ce projet ?

Elodie Duboisset : Lors d’entretiens infirmiers quotidiens et de séances avec la psychologue, les patients expriment bien souvent leur mal-être sur un corps qu’ils ne reconnaissent plus. Moche, meurtri, mutilé : les qualificatifs utilisés sont très durs. À ce regard sur soi vient s’ajouter celui des autres, de l’entourage plus ou moins proche, qui est parfois vécu de façon négative également. S’exprimer sur son corps pour mieux l’accepter, le faire accepter et le valoriser paraissait primordial. Nous ne sommes pas seulement là pour administrer une chimiothérapie aux patients !

 

Concrètement, en quoi consiste vos ateliers d’art-thérapie ?

E.D. : Prochainement, plusieurs ateliers seront proposés aux patients, notamment un atelier modelage. Le patient sera invité à représenter son corps ou une partie de son corps, qu’il perçoit de manière négative. Nous souhaitons également mettre en place un atelier photographie, animé par un photographe professionnel. Le but sera de sublimer et de mettre en valeur le corps du patient, lui permettant de se découvrir avec un nouveau regard. Cela donnera lieu à une exposition photo dans l’établissement, ouverte au public, afin de le sensibiliser à la lutte contre le cancer et à l’image de soi. Enfin, l’atelier du mannequin-miroir permettra au patient de transférer par des images, des mots ou encore un dessin, leur ressenti sur un mannequin.

 

Votre équipe a remporté le Prix Infirmier Any d’Avray 2016. On ressent quoi dans ces moments-là ?

E.D. : De la fierté ! Le projet est récent, nous n’avons pas encore commencé la mise en place des ateliers. Et pourtant, sur les 11 dossiers déposés cette année, c’est notre projet qui a été récompensé. Cette victoire participe à la reconnaissance et à la valorisation de notre équipe, impliquée et motivée, qui œuvre auprès et pour les patients, en chimiothérapie.

 

Que va vous permettre de concrétiser le chèque de 7 500 € remporté ?

E.D. : Grâce à ce prix, nous allons pouvoir prendre en charge les frais liés à la prise des clichés, à l’organisation de l’exposition de photos ainsi que les frais pour les ateliers de modelage. Nous sommes désormais prêts à lancer les ateliers d’art-thérapie : le photographe devrait commencer en septembre 2016, tandis que nous mettrons les autres ateliers en place dès la mi-avril !

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.

Vedici & Vitalia

Naissance d’un leader de santé

Les groupes Vedici et Vitalia se sont rapprochés pour donner naissance à un leader de santé, présent dans l’ensemble des métiers de l’hospitalisation de courte durée.

A travers ses implantations, aussi bien dans les métropoles que dans les villes moyennes, au plus près des besoins des français, le Groupe contribuera ainsi à leur libre choix d’accès à la santé, en soignant plus de 1.200.000 patients par an (30.000 naissances, 310.000 passages aux urgences dans 16 services d’urgences autorisés, 28.000 patients pris en charge en cancérologie et 170.000 séances de dialyse).

Le rapprochement des deux groupes, projet structurant et de long terme, est porté par les Dirigeants-Fondateurs de Vedici et accompagné par CVC capital partners, son partenaire et investisseur de référence, ainsi que par Icade Santé, filiale immobilière du Groupe Caisse des Dépôts et Consignations et d’investisseurs institutionnels français de premier rang.

Les 14.000 collaborateurs et 3.200 médecins, attentifs à la personne et à la qualité des soins, prendront en charge les patients au sein des 81 établissements du groupe, dont 66 établissements MCO (Médecine, Chirurgie et Obstétrique). Ce nouvel ensemble représentera un chiffre d’affaires consolidé de 1,2 milliards d’euros et 12% de l’activité de l’hospitalisation privée en France.

Dans un contexte économique durablement contraint, le rapprochement des deux groupes permettra de mutualiser les savoir-faire et les moyens, d’augmenter les capacités d’investissements, contribuant ainsi à la pérennité de notre système de santé.

D’ici quelques semaines, le groupe dévoilera sa nouvelle identité, porteuse des valeurs d’exigence, d’innovation, de proximité et d’engagement de ce nouveau leader de la santé.

Découvrez le groupe Vedici