28 DéC 13 0 commentaire
Chirurgie du genou : quelle prothèse choisir ?

Chirurgie du genou : quelle prothèse choisir ?

La PUC (prothèse unicompartimentale) existe depuis maintenant plus de 40 ans et complète l’arsenal thérapeutique dans la prise en charge de l’arthrose du genou prenant une juste place entre ostéotomie et PTG (prothèse totale de genou).

 Son indication correspond aux atteintes modérées du genou lorsque l’arthrose n’atteint qu'un seul des 3 compartiments (interne, externe ou fémoropatellaire), au contraire de la PTG qui remplace toute l’articulation. D’où son surnom de petite prothèse. La prothèse est composée d’une partie fémorale, tibiale et d’un implant de polyéthylène (PE) tout comme une PTG, mais celle-ci est plus petite et ne va remplacer que la partie usée, en conservant les ligaments et le cartilage sain. Les avantages de cet implant sont multiples : intervention moins invasive, cinématique proche du genou normal, suites postopératoires plus simples, moindre morbidité (infection, raideur), meilleure fonction, préservation du stock osseux et reprise possible par une autre PUC ou une PTG standard.

La difficulté réside dans le choix des indications. Le cas idéal serait un patient âgé de plus de 60 ans, sédentaire, sans douleur de repos, avec une arthrose unicompartimentale sans atteinte ligamentaire, et une déformation globale inférieure à 15°.

Les suites opératoires sont simples car l’intervention sur le genou est moins agressive, le saignement moins important et la douleur minorée. La marche est reprise dès le lendemain sous couvert de béquilles et la récupération est plus rapide.

L’étude des résultats de la prothèse unicompartimentale a montré d’excellents taux de satisfaction, de bons scores cliniques et de remarquables mobilités.

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.

Vedici & Vitalia

Naissance d’un leader de santé

Les groupes Vedici et Vitalia se sont rapprochés pour donner naissance à un leader de santé, présent dans l’ensemble des métiers de l’hospitalisation de courte durée.

A travers ses implantations, aussi bien dans les métropoles que dans les villes moyennes, au plus près des besoins des français, le Groupe contribuera ainsi à leur libre choix d’accès à la santé, en soignant plus de 1.200.000 patients par an (30.000 naissances, 310.000 passages aux urgences dans 16 services d’urgences autorisés, 28.000 patients pris en charge en cancérologie et 170.000 séances de dialyse).

Le rapprochement des deux groupes, projet structurant et de long terme, est porté par les Dirigeants-Fondateurs de Vedici et accompagné par CVC capital partners, son partenaire et investisseur de référence, ainsi que par Icade Santé, filiale immobilière du Groupe Caisse des Dépôts et Consignations et d’investisseurs institutionnels français de premier rang.

Les 14.000 collaborateurs et 3.200 médecins, attentifs à la personne et à la qualité des soins, prendront en charge les patients au sein des 81 établissements du groupe, dont 66 établissements MCO (Médecine, Chirurgie et Obstétrique). Ce nouvel ensemble représentera un chiffre d’affaires consolidé de 1,2 milliards d’euros et 12% de l’activité de l’hospitalisation privée en France.

Dans un contexte économique durablement contraint, le rapprochement des deux groupes permettra de mutualiser les savoir-faire et les moyens, d’augmenter les capacités d’investissements, contribuant ainsi à la pérennité de notre système de santé.

D’ici quelques semaines, le groupe dévoilera sa nouvelle identité, porteuse des valeurs d’exigence, d’innovation, de proximité et d’engagement de ce nouveau leader de la santé.

Découvrez le groupe Vedici