17 MAI 14 0 commentaire
Chirurgie prothétique du genou : L’approche par voie subvastus

Chirurgie prothétique du genou : L’approche par voie subvastus

Par le Dr Emmanuel Henry

 

 HenryAu delà des traitements conservateurs de la gonarthrose, la chirurgie prothétique du genou a continué d’évoluer ces dernières années. La voie d’abord de l’articulation qualifiée de subvastus est une technique qui permet maintenant de ne plus interrompre l’appareil extenseur du genou.

 

Le tendon quadricipital auparavant incisé dans le sens de ses fibres est maintenant respecté dans son intégrité. C’est le passage sous le muscle vaste médial qui permet l’abord du genou.

 

De la même façon, la rotule n’est plus luxée mais éversée sur le coté pour respecter au maximum les éléments tissulaires anatomiques. Cela permet une récupération beaucoup plus rapide du verrouillage du genou en extension en deux ou trois jours, élément indispensable pour la reprise de la marche dans des conditions satisfaisantes.

L’amélioration constante des ancillaires et l’utilisation de guides de coupe réalisés sur mesure, nécessaires à la pose de la prothèse, permet d’être de moins en moins agressif sur les tissus environnants. Tous ces éléments ont permis de réduire les durées d’hospitalisation, de faciliter la rééducation et d’entrevoir, comme récemment dans notre établissement pour la hanche, la réalisation d’une prothèse de genou en chirurgie ambulatoire pour certains patients.

 

La chirurgie de reprise

La chirurgie des prothèses de genou concerne également de plus en plus la chirurgie de reprise qui a évolué grâce au développement de nouveaux implants et de leurs techniques de pose. Cela permet de mieux répondre aux différentes contraintes liées aux problèmes laissés par le descellement des implants de première intention.

 

Comme pour l’articulation de la hanche et du pied, la chirurgie de première intention et de reprise du genou permettent en 2014 de répondre aux exigences les plus strictes liées à la demande du patient. Elles deviennent moins invasives, respectant ainsi l’anatomie pour permettre une récupération plus rapide et optimale.

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.