17 MAI 14 0 commentaire
Chirurgie prothétique du pied : Les prothèses de troisième génération

Chirurgie prothétique du pied : Les prothèses de troisième génération

Par le Dr Pierre Joveniaux

 

 JoveniauxLes premières tentatives de remplacement prothétique de la cheville ont eu des résultats décevants (instabilité, descellement précoce). Avec l’apparition des prothèses dites de troisième génération constituées de deux pièces fixes et d’un patin mobile, le résultat fonctionnel s’est considérablement amélioré.

 

La meilleure indication demeure la polyarthrite rhumatoïde mais bon nombre des arthroses post traumatiques de la cheville y trouvent une solution fiable et pérenne si les conditions biomécaniques le permettent (absence de laxité, mobilité résiduelle suffisante, absence de déformation extra-articulaire).

 

Après une immobilisation plâtrée d’un mois, la rééducation avec reprise progressive de l’appui peut être débutée. L’appui complet est généralement obtenu au troisième mois postopératoire.

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.