05 AVR 16 0 commentaire
Clinique de l’Orangerie : 60 ans de notoriété, les projets 2016-2017 pour poursuivre l’excellence

Clinique de l’Orangerie : 60 ans de notoriété, les projets 2016-2017 pour poursuivre l’excellence

Située au cœur de la ville de Strasbourg, la Clinique de l’Orangerie souhaite poursuivre son offre de soins d’excellence. Pour cela, le Groupe ELSAN, propriétaire de l’établissement, investit cette année plus de 3,5 millions d’euros à l’Orangerie. Explications.

Tout débutera avec le déménagement de RECOR, le plus grand centre de rééducation cardiologique ambulatoire de la région. RECOR accueille en effet plus de 60 patients chaque jour. En fin d’année 2016, il déménagera sur un nouveau plateau plus spacieux de 560 m² (360 m² actuellement) au 26 rue de la Robertsau.
Ce déménagement permettra de réallouer les locaux du 23 rue de la Robertsau pour étendre l’unité d’oncologie, le centre de chimiothérapie ambulatoire et de créer un centre de chirurgie ambulatoire.

Ainsi, un centre de chirurgie ambulatoire innovant ouvrira ses portes à la Clinique de l’Orangerie, au 1er trimestre 2017. Cette nouvelle structure sera reliée au bâtiment principal de la Clinique et au bloc opératoire, grâce à la passerelle construite en 2013.
Cette unité de 370 m² répondra de façon optimale, au développement accéléré de la chirurgie ambulatoire et de la Récupération Améliorée Après Chirurgie (RAAC) : un mode de prise en charge innovant qui accélère la reprise de l’autonomie des patients après une intervention chirurgicale. Il consiste à accompagner le patient, avant, pendant et après son hospitalisation, afin de l’aider à récupérer plus rapidement ses capacités fonctionnelles, en toute sécurité.
La RAAC permet une prise en charge au travers d’un parcours de soins personnalisé. Elle permet une diminution de l’hospitalisation en respectant la qualité et le confort du patient. La reprise des activités quotidiennes est plus rapide. De nombreux patients peuvent bénéficier de cette prise en charge innovante. Le patient devient acteur et partenaire de l’équipe de soins.
Le centre de chirurgie ambulatoire bénéficiera d’une entrée dédiée au 23 allée de la Robertsau. L’accueil des patients et de leur famille aura lieu dans des salons chaleureux et confortables, à l’architecture d’intérieur particulièrement soignée.
L’essor de la chirurgie ambulatoire est un axe stratégique pour le groupe ELSAN qui réalise déjà aujourd’hui dans ses établissements plus de la moitié de ses actes en ambulatoire (56,5% contre 43% en moyenne en France).
Enfin, un service ambulatoire spécifique à la cardiologie sera aménagé dans le prolongement du plateau technique de cardiologie interventionnelle. En effet, l’ouverture d’une nouvelle salle de cardiologie interventionnelle en 2015 a généré une croissance rapide du besoin en capacité d’accueil en ambulatoire. Plus de 500 patients en ont profité l’année dernière.

Le déménagement de RECOR permettra également le regroupement des deux unités d’oncologie médicale et de soins palliatifs en un seul service. Pour Patrick Wisniewski, directeur de la Clinique de l’Orangerie : «Ce regroupement est essentiel pour obtenir une meilleure organisation de la prise en charge des patients». Situé au 3e étage, le nouvel ensemble aura une superficie d’environ 370 m². Tout sera mis en place afin d’accueillir encore mieux les patients dans des conditions adaptées au contexte de cette prise en charge.

Autre projet lié au déménagement de RECOR : le réaménagement et l’extension du centre de chimiothérapie ambulatoire. «Nous souhaitons accroître la capacité d’accueil de l’unité de chimiothérapie ambulatoire d’environ 30%» explique Jérôme Nouzarède, Président du groupe ELSAN. Le service sera alors doté de 40 fauteuils, soit 10 fauteuils supplémentaires. Ce centre représente une alternative à l’hospitalisation pour les personnes pouvant se déplacer et qui ont besoin de traitements nécessitant une prise en charge hospitalière. Elle permet aux patients de garder un lien constant avec leur milieu familial, professionnel et social. «Face à la demande accrue, il était indispensable d’agrandir cette structure. Elle répond à un véritable besoin de prise en charge médicale des patients bas-rhinois, en lien avec les attentes des médecins généralistes» précise Patrick Wisniewski.
Pour une meilleure organisation, l’unité de reconstitution de cytostatiques, où sont réalisées les préparations stériles des chimiothérapies prescrites aux patients, déménagera à proximité du centre de chimiothérapie ambulatoire. L’équipe de cette unité est constituée d’un pharmacien et de deux préparateurs en pharmacie, spécialisés dans le traitement par chimiothérapie anticancéreuse. Cette réorganisation sera effective en fin d’année 2016.
Programme de rénovation des chambres en chirurgie
La Clinique de l’Orangerie a également lancé un programme de rénovation de ces chambres en chirurgie, sur 3 ans (2015-2017). Une cure de jouvence estimée à près d’un million d’euros.
«Au total, 51 chambres particulières seront modernisées», annonce Jérôme Nouzarède. En 2015, les 17 chambres particulières de l’unité de chirurgie orthopédique et 2 chambres «grand confort» en sénologie ont été rénovées. En début de cette année, un système d’air climatisé a été installé dans toutes les chambres de l’unité de sénologie, située au 5e étage de la clinique. De plus, en 2016, 14 chambres de chirurgie et 2 chambres « grand confort » en orthopédie seront rénovées. Enfin, en 2017, ce sera au tour des 20 dernières chambres particulières d’être modernisées. Tout est mis en œuvre pour que les patients soient hébergés dans des conditions optimales de sécurité et dans le plus grand confort.

Grâce à un investissement de 500 000 €, la Clinique de l’Orangerie sera aussi dotée d’une nouvelle unité de soins intensifs postopératoires (USIPO) de 262 m², à la fin du 1er semestre 2016. Ce service accueillera les patients qui viennent de subir une chirurgie lourde et ceux susceptibles de présenter une détresse vitale.
L’USIPO est actuellement au 3e étage dans le prolongement du bloc opératoire et de la salle de surveillance post-interventionnelle où il occupe une surface d’environ 200 m2.
L’USIPO va donc être relocalisée au 2e étage du bâtiment principal de la clinique, dans l’unité de chirurgie digestive, viscérale et vasculaire. Cette relocalisation permet de relocaliser l’USIPO au plus près des patients qui en ont le plus besoin.
Une équipe dédiée, formée notamment au réveil d’anesthésie et à la surveillance post-opératoire, est présente 24h/24 au chevet du patient. Au total, l’USIPO sera composée de 10 lits permettant une ventilation artificielle et dotés de moniteurs de surveillance.

Une stérilisation agrandie
En septembre 2016, la Clinique de l’Orangerie bénéficiera d’une nouvelle stérilisation de 180 m². L’objectif est simple : «Nous mettons un point d’honneur à aller toujours plus loin dans la qualité et la sécurité des soins» insiste Jérôme Nouzarède.
Cette nouvelle stérilisation estimée à 900 000 €, localisée au niveau du bloc opératoire, permettra une plus grande fluidité du circuit de prise en charge des containers de stérilisation, et ce dans des délais compatibles avec les impératifs de la programmation du bloc opératoire. Ce projet d’agrandissement a été approuvé par l’ARS Alsace et l’Ordre National des Pharmaciens.

«La Clinique de l’Orangerie est un établissement de référence à Strasbourg. Elle est un fleuron du Groupe. Ce programme d’investissement vise à poursuivre l’excellence de l’offre de soins de la clinique», conclut Jérôme Nouzarède.

Les chiffres clés

La Clinique de l’Orangerie, c’est :

  • 60 ans de notoriété
  • 64 médecins
  • 320 salariés
  • Près de 19 000 patients accueillis en 2015
  • 259 lits d’hospitalisation et places en ambulatoire
  • Des pôles d’excellence reconnus : l’orthopédie, le sein, les pathologies digestives, l’oncologie médicale, l’ophtalmologie et les pathologies cardio-vasculaires
  • 1 bloc opératoire de 7 salles d’opérations
  • 1 salle d’endoscopie
  • 1 plateau d’exploration radiologique et cardiovasculaire de 250 m²
  • 1 centre d’imagerie médicale (scanner et IRM)
  • 1 unité de soins intensifs cardiologiques
  • 1 unité de soins continus postopératoires
  • 1 centre de réadaptation cardiaque ambulatoire
Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.

Vedici & Vitalia

Naissance d’un leader de santé

Les groupes Vedici et Vitalia se sont rapprochés pour donner naissance à un leader de santé, présent dans l’ensemble des métiers de l’hospitalisation de courte durée.

A travers ses implantations, aussi bien dans les métropoles que dans les villes moyennes, au plus près des besoins des français, le Groupe contribuera ainsi à leur libre choix d’accès à la santé, en soignant plus de 1.200.000 patients par an (30.000 naissances, 310.000 passages aux urgences dans 16 services d’urgences autorisés, 28.000 patients pris en charge en cancérologie et 170.000 séances de dialyse).

Le rapprochement des deux groupes, projet structurant et de long terme, est porté par les Dirigeants-Fondateurs de Vedici et accompagné par CVC capital partners, son partenaire et investisseur de référence, ainsi que par Icade Santé, filiale immobilière du Groupe Caisse des Dépôts et Consignations et d’investisseurs institutionnels français de premier rang.

Les 14.000 collaborateurs et 3.200 médecins, attentifs à la personne et à la qualité des soins, prendront en charge les patients au sein des 81 établissements du groupe, dont 66 établissements MCO (Médecine, Chirurgie et Obstétrique). Ce nouvel ensemble représentera un chiffre d’affaires consolidé de 1,2 milliards d’euros et 12% de l’activité de l’hospitalisation privée en France.

Dans un contexte économique durablement contraint, le rapprochement des deux groupes permettra de mutualiser les savoir-faire et les moyens, d’augmenter les capacités d’investissements, contribuant ainsi à la pérennité de notre système de santé.

D’ici quelques semaines, le groupe dévoilera sa nouvelle identité, porteuse des valeurs d’exigence, d’innovation, de proximité et d’engagement de ce nouveau leader de la santé.

Découvrez le groupe Vedici