17 FéV 17 0 commentaire
Clinique de La Marche : Bilan 2016 et perspectives 2017

Clinique de La Marche : Bilan 2016 et perspectives 2017

Une activité en hausse, des délais d’attente qui ne dépassent pas 10 minutes au « SOS Premiers Soins », une certification obtenue avec la meilleure note de la Creuse ou encore un service ambulatoire qui accueille 70 % de l’activité de l’établissement : la Clinique de la Marche à Guéret peut se réjouir de son bilan 2016 et compte renforcer son offre d’excellence en 2017.

 

Pour Julien Coulon, directeur de la Clinique de la Marche : « L’année 2016 a permis une augmentation du chiffre d’affaires de l’établissement de 15 % et notre service ambulatoire continue à progresser ». La chirurgie ambulatoire, un mode de prise en charge permettant de raccourcir à une seule journée l’hospitalisation pour une intervention chirurgicale, connaît une forte progression depuis dix ans. Là où le taux national est de 54 % en 2016, il est de 70 % à la Clinique de la Marche. Pour les acteurs de l’hospitalisation publique et privée, il est clairement établi que le développement de la chirurgie ambulatoire constitue un enjeu majeur en matière de qualité et de sécurité des soins. Elle est même devenue une priorité pour les pouvoirs publics. « L’ambulatoire est un gage d’excellence chirurgicale », ajoute Julien Coulon. Ce mode d’intervention présente en effet de nombreux avantages. Libéré le soir même, le patient peut récupérer au calme et dans le confort de son cadre familier. Plus actif, il voit également diminuer le risque de phlébite ou d’embolie et il cicatrise plus vite.

 

Par ailleurs, avec 3 145 passages en 2016, le SOS Premiers Soins de la Clinique de la Marche qui accueille les patients sans rendez-vous avec un médecin généraliste et une infirmière présent tous les jours de 9H à 19H répond à un véritable besoin de la population. « 10 minutes, c’est le temps d’attente moyen pour être pris en charge dans notre unité SOS Premiers Soins, précise Julien Coulon. Je comprends que les gens ne veuillent pas attendre, surtout quand il s’agit de leur santé ou de celle de leur famille. C’est à nous, professionnels de santé, de nous adapter et de prendre en charge les patients dans les délais en fonction de la prise en charge et gravité »

 

Meilleure note de la Creuse

La Clinique de la Marche vient d’obtenir la meilleure note de la Creuse pour sa certification V2014, délivrée par la Haute Autorité de Santé, avec la note B. Ce très bon résultat garantit que l’établissement creusois satisfait à la totalité des exigences en matière de qualité et de sécurité des soins.

 

Il s’agit d’une procédure obligatoire. Tous les 4 ans, des professionnels de santé mandatés par la HAS réalisent des visites d’évaluation. L’objectif est simple : porter une appréciation indépendante sur la qualité et la sécurité des soins d’un établissement de santé, qu’il soit public ou privé. Pour le patient, cela constitue une garantie de qualité des soins. Référentiel commun à tous les établissements hospitaliers français, la certification est aussi un excellent moyen de comparaison au service des patients.

 

De nombreux critères sont alors examinés : la prise en charge globale du patient, la prise en charge de la douleur, le circuit du patient au bloc opératoire, la maîtrise du risque infectieux, le respect des droits du patient, la gestion du dossier médical ou encore la prise en charge médicamenteuse.

 

Les excellents résultats obtenus par la Clinique de la Marche sont le fruit d’une politique qualité ambitieuse. « Nous avons fait de la qualité des soins, notre priorité, explique Julien Coulon. « Ces très bons résultats viennent récompenser la forte implication de tous les professionnels de l’établissement. La qualité est un processus continu qui nécessite une attention constante et un suivi régulier pour maintenir le niveau et améliorer constamment le service rendu au patient »

 

Perspectives 2017 

« En 2017, nous allons continuer nos efforts et améliorer encore davantage notre offre de soins », annonce Julien Coulon. Cette année, 150 000 € seront par exemple investis dans le matériel médical et informatique de la clinique.

 

Grâce à son appartenance au Groupe Elsan (deuxième groupe d’hospitalisation privée en France), la Clinique de la Marche vient de mettre en place un partenariat en ophtalmologie avec la Clinique Chénieux, à Limoges. En clair, l’équipe d’ophtalmologie de La Marche, composée des docteurs Pierre Bellio, Jacques Detre et Francis Van Copenhole, s’étoffe avec l’arrivée du Dr Yohan Benayoun pour la prise en charge de la chirurgie de la cataracte.

 

L’année dernière, les deux établissements avaient déjà créé un partenariat en urologie. En effet, le Dr Joachim Centi s’est installé à la Clinique de la Marche en juin 2016.  « D’autres coopérations pourraient voir le jour avec la clinique de Limoges et l’Hôpital privé de Montluçon » dévoile Julien Coulon.

 

Enfin, le projet de rapprochement entre la Clinique de la Marche et le Centre hospitalier de Guéret est toujours en discussion. « L’ARS est revenu vers nous dans le but de réorganiser l’offre de soins en Creuse », explique Julien Coulon. Mais à ce jour, rien n’est fait. Le rapprochement avec l’hôpital de Guéret a seulement été évoqué de manière non officielle. »

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.