06 FéV 14 0 commentaire
Des injections pour soigner les maladies inflammatoires

Des injections pour soigner les maladies inflammatoires

Depuis le mois de février 2014, la Clinique Saint-Brice propose des perfusions de Remicade, un médicament qui contient un anticorps monoclonal. L’objectif ? Diminuer le processus inflammatoire de certaines pathologies comme la polyarthrite rhumatoïde et la maladie de Crohn.

 « Au préalable, le médecin rencontre le patient et établit la dose et la durée du traitement. L’administration est ensuite réalisée en ambulatoire. Après la perfusion, le patient est surveillé pendant deux heures » explique le Dr Nimr Ayop, rhumatologue à la Clinique Saint-Brice.

 Désormais, le Dr Ayop et les 4 gastroentérologues de la Clinique Saint Brice (les docteurs Jean-Michel Cayla, Olivier Chapat, Lotfi Fandi et Danièle Gaudy) proposent une prise en charge globale du patient souffrant de maladies inflammatoires : une consultation avec le médecin spécialiste et les perfusions médicales de Remicade sur le site de la Clinique.

 La polyarthrite rhumatoïde

Cette pathologie est la plus fréquente des rhumatismes inflammatoires chroniques. Parce qu’elle atteint les articulations et provoque la destruction progressive du cartilage et des os, la polyarthrite rhumatoïde entraîne des répercussions fonctionnelles, psychologiques, sociales et professionnelles parfois graves. La polyarthrite rhumatoïde peut survenir à tout âge, mais elle apparaît surtout chez des personnes âgées de 40 à 60 ans. À cet âge, elle est quatre fois plus fréquente chez la femme que chez l’homme. En France, on estime que 5 200 nouveaux cas de polyarthrite rhumatoïde surviennent chaque année et que cette maladie touche plus de 300 000 personnes.

 La maladie de Crohn

Il s’agit d’une maladie inflammatoire chronique du tube digestif (le plus souvent de l'intestin) qui évolue par poussées imprévisibles. La fréquence des poussées et leur sévérité sont variables selon les patients. Le traitement vise à soulager les poussées et à prévenir les rechutes. Il ne guérit pas la maladie mais permet aux patients de maintenir une qualité de vie satisfaisante. En France, la maladie de Crohn touche environ 60 000 personnes. Un peu moins de 4 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année.

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.