S Elsan sur tous les fronts de la prévention - Elsan
22 NOV 18 0 commentaire
Elsan sur tous les fronts de la prévention

Elsan sur tous les fronts de la prévention

A chaque mois son combat. Après Octobre rose, 31 jours pour sensibiliser les femmes aux risques du cancer du sein, Elsan fait de la prévention un engagement au quotidien en multipliant les actions auprès de tous : place à Movember, à Mois sans tabac et au dépistage du diabète.

 

ELSAN MOVEMBER : des moustaches contre le cancer

 

Avec Movember, les hommes sont invités par la Fondation Movember à porter la moustache pour sensibiliser l’opinion publique aux maladies masculines telles que les cancers de la prostate et des testicules les deux types de cancers qui touchent le plus les hommes. Le cancer de la prostate représente 60000 nouveaux cas en France. Le cancer des testicules est rare mais touche surtout les jeunes âgés de 15 à 35 ans. Près de 2300 nouveaux cas sont décelés en France chaque année et son incidence tend à augmenter, notamment à cause de facteurs environnementaux.

Movember est arrivé en France en 2012 et réunit des millions de participants dans 21 pays. Cette année encore, Elsan  se mobilise et les campagnes de sensibilisation se multiplient dans ses établissements.

 

Quelques exemples d’initiatives :

  • Participation  à Brest le 19 novembre du Centre Hospitalier de Brest (Cliniques Keraudren, Pasteur et Grand Large) et du Centre Finistérien de Radiothérapie et d’oncologie en organisant une journée d’informations sur les maladies masculines à la Polyclinique Keraudren, une initiation à l’Activité Physique Adaptée en collaboration avec la Maison de Quartier de Kérinou, une séance de rasage avec un barbier  pour que les hommes arborent fièrement leur moustache sur un mur de photos

 

Résultat : une mosaïque de portraits exposée dans les halls des établissements

 

#MoisSansTabac,
un mois pour arrêter la cigarette

 

Un mois également pour inciter les fumeurs à arrêter de fumer et les accompagner dans le temps ! Un défi de taille pour Elsan, engagé durablement dans la prévention. Un défi collectif et de longue haleine pour les équipes de soins qui œuvrent pour la promotion de la santé en accompagnant toutes celles et ceux qui souhaitent arrêter de fumer.

 

Retrouver un corps sain

La France compte près de 16 millions de fumeurs. Pourtant, les bénéfices de l’arrêt du tabac sont nombreux. Certains sont d’ailleurs quasi-immédiats. Après seulement 20 minutes, les pulsations du cœur et la pression sanguine diminuent. Au bout d’une journée, on note une diminution du risque d’infarctus du myocarde. Le corps ne contient plus de nicotine. Après 48 heures, l’odorat et le goût s’améliorent. Les terminaisons nerveuses gustatives commencent à repousser. Puis, au fil des mois, les ex-fumeurs voient leur fatigue et leur toux s’atténuer, leurs cils bronchiques repousser, le risque d’accident vasculaire cérébral diminuer de moitié. Et au bout de 15 ans, l’espérance de vie d’un ancien fumeur redevient identique à celle d’une personne qui n’a jamais fumé !

 

Des chiffres catastrophiques

Durant le XXe siècle, le tabac a causé 100 millions de morts dans le monde entier et ce nombre risque de s’élever à 1 milliard pour le XXIe siècle si rien ne change. En France, le tabagisme est la première cause de mortalité évitable, avec environ 73 000 décès chaque année. En moyenne, un fumeur régulier sur deux meurt prématurément des causes de son tabagisme. Les complications commencent à apparaître 20 à 30 ans après la première cigarette.

 

Une mobilisation suivie dans les établissements Elsan , entre autres :

 

Mieux faire connaître le diabète, sa prise en charge et surtout les moyens de le prévenir 

 

Depuis sa création en 1991, la Journée Mondiale du Diabète, organisée chaque 14 novembre, est le symbôle d’une mobilisation collective. Son objectif : mieux faire connaître le diabète, sa prise en charge et surtout les moyens de le prévenir.

 

Des Français concernés mais mal informés…

Le diabète se manifeste par un excès de sucre dans le sang dû à un manque d’insuline. Elle peut être d’origine génétique, physiologique (surpoids, hormonal) ou encore induite par l’hygiène de vie de la personne. Il s’agit d’une maladie grave qui, sans traitement approprié, peut être à l’origine de maladies cardiaques, de la cécité, de l’impuissance, voire d’amputations.

Le diabète est un fléau mondial et notre pays n’est pas épargné : 3 millions de Français sont aujourd’hui diabétiques. À ce chiffre, s’ajoutent les diabétiques qui s’ignorent, soit plus de 700 000 Français. Chaque jour, près de 400 nouveaux patients sont diagnostiqués et d’ici à 2020, le nombre de personnes traitées aura doublé dans l’Hexagone.

C’est une véritable pandémie et un enjeu de santé publique majeur. 1 personne sur 2 est atteinte de diabète sans le savoir.

Professionnels de santé et grand public doivent prendre conscience de l’importance de la prévention pour identifier les risques au plus tôt, pour les prévenir et les maîtriser.

Si le diabète n’est pas traité, il peut entraîner de graves complications : d’où l’importance de se faire dépister quelque soit votre âge !

Ça ne prend que quelques secondes : une petite piqûre au bout du doigt pour un diagnostic immédiat!

À cette occasion, plusieurs cliniques Elsan proposent des journées d’informations et de dépistages gratuits, notamment la Polyclinique Le Languedoc de Narbonne, la Polyclinique Kenval de Nîmes, la Clinique Saint-Pierre de Perpignan, la Polyclinique Médipôle Saint-Roch de Cabestany, la Clinique du Vallespir de Céret la Clinique Esquirol-Saint-Hilaire d’Agen, les Cliniques Elsan de Poitiers…

La Clinique des Cèdres (Brive), en partenariat avec Emmaüs, a proposé un dépistage des risques avec des bilans de santé gratuit.

 

 

 


Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.