08 NOV 17 0 commentaire
Et si j’arrêtais de fumer ? Mobilisation des établissements Elsan pour le moi(s) sans tabac

Et si j’arrêtais de fumer ? Mobilisation des établissements Elsan pour le moi(s) sans tabac

Le moi(s) sans tabac se déroule au mois de novembre. Tout au long du mois, les initiatives se multiplient dans les établissements Elsan pour inciter les fumeurs à arrêter et les accompagner dans le temps.

 

Le tabagisme est un enjeu majeur de santé publique. Plus de 73 000 personnes en meurent chaque année en France. Les fumeurs sont 16 millions et le taux est de 23% chez les femmes enceintes alors qu’il est de 18% en Allemagne et de 6% en Suède.

 

Mais une personne sur deux a envie d’arrêter. Or un mois sans fumer multiplie par cinq les chances d’arrêter définitivement.

 

La prévention et la promotion de la santé publique, première priorité fixée par le gouvernement dans la stratégie nationale de santé publique, est aussi une priorité pour Elsan. Et dans le sondage Viavoice réalisé il y a un mois, 83% des Français considèrent que c’est le rôle des établissements de santé de s’impliquer dans la prévention, notamment des addictions.

 

Jérôme Nouzarède, PDG d’Elsan l’affirme avec force: « Notre groupe est pleinement engagé dans la prévention auprès des non-fumeurs et contre le tabagisme aux côtés des autres acteurs. Toutes nos cliniques et nos 35 maternités sont mobilisées pour accompagner toutes celles et ceux qui souhaitent arrêter de fumer. »

 

Quelques exemples d’initiatives des établissements du groupe :

 

En Auvergne-Rhône-Alpes

A l’Hôpital Privé de la Chataigneraie, à Beaumont,  En Auvergne-Rhône-Alpes, 62% des fumeurs quotidiens souhaitent arrêter de fumer. Des stands d’animations seront installés les jeudi 9 et lundi 13 novembre, de 9h à 17h, dans le hall de l’entrée nord de l’Hôpital Privé. Les visiteurs pourront gratuitement, sans rendez-vous et de façon anonyme, mesurer leur souffle et le taux de monoxyde de carbone expiré. Des quizz sont aussi proposés au grand public pour tester leurs connaissances sur les méfaits du tabac et évaluer leur degré de tabagisme.

 

En Nouvelle-Aquitaine

La Polyclinique de Poitiers, déjà très impliquée dans la prévention des addictions, incite et accompagne les fumeurs dans une démarche d’arrêt du tabac. La Polyclinique souhaite pour cela rassembler des fumeurs décidés à en découdre avec le tabac et influencer de manière décisive leur réussite, pour que chacun persiste jusqu’au succès. En partenariat avec le Stade Poitevin Rugby, la Polyclinique était présente au Stade Rébeillau lors du match de Poitiers- Parthenay, le 30 octobre pour proposer aux fumeurs de relever le défi de se passer de tabac pendant un mois.

La Polyclinique Inkermann, à Niort, a lancé une campagne auprès des professionnels de santé gynécologues obstétriciens et sage-femmes du territoire pour proposer à leurs patientes enceintes ou en désir de grossesse de consulter une sage-femme de la clinique ayant un DU en tabacologie. Plusieurs rendez-vous sont nécessaires, un entretien  de motivation et deux autres rendez-vous afin d’accompagner les futures mamans dans l’arrêt du tabac. Des actions de sensibilisation sont organisées sous forme d’ateliers, d’affiches, de kits, de tests de monoxyde de carbone et une journée est dédiée le 16 octobre pour permettre un suivi personnalisé pendant un mois sont organisées.

La Clinique Esquirol Saint Hilaire, déjà engagée dans cette démarche tout au long de l’année, avec sa Maternité sans tabac, elle explique aux futurs et jeunes parents comment arrêter de fumer. Au quotidien, chaque future ou jeune maman qui veut arrêter de fumer est reçue par une sage-femme qui mesurera la concentration en monoxyde de carbone et prescrira les substituts nicotiniques nécessaires pour démarrer le sevrage. Un accompagnement psychologique spécifique à la périnatalité est proposé, et un relai auprès de l’Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie (ELSA) d’Agen est demandé s’il est nécessaire. Relai également proposé à tout patient hospitalisé dans l’établissement.

En Occitanie

A la Clinique Ambroise Paré, à Toulouse,  a lieu une campagne d’affichage tout au long du mois de novembre avec des opérations de sensibilisation envers les salariés.

La Clinique médicale et cardiologique d’Aressy, à Bizanos organise des suivis personnalisés en trois temps pour les patients, professionnels et visiteurs. Cette année, la campagne a débuté trois semaines avant le mois proprement dit, afin de permettre aux fumeurs de se préparer à relever le défi : réalisation d’une évaluation initiale de la dépendance au tabac le 19 octobre, bilan à mi-parcours le 9 novembre et évaluation finale le 30 novembre.

A la Clinique Saint-Pierre, à Perpignan, plusieurs ateliers sont proposés le 6 novembre pour informer et sensibiliser le grand public.

 

En Pays de Loire

La Clinique Bréteché, à Nantes,  se mobilise en sensibilisant les patients, le grand public et le personnel : elle diffuse les messages de la campagne sur les télévisions des chambres patients et dans le hall d’accueil ouvert au public et remet des kits gratuits aux patients et aux soignants.

A la Polyclinique de l’Atlantique, à Nantes,  un stand tenu par une addictologue est installé devant le self de la Polyclinique, le vendredi 20 octobre. Plusieurs animations autour du thème de l’arrêt du tabac seront également proposées : un quizz photos, un test de dépendance, des kits d’informations, des cadeaux pour ceux qui réussiront ce challenge… Une boîte à idées complète ces activités.

Au Pôle Santé Sud, au Mans, un kit de survie pour éviter l’envie de cigarette. A l’occasion d’une réunion d’information organisée le 19 octobre, le Pôle Santé Sud a communiqué sur l’organisation de réunions hebdomadaires de coaching et de soutien et a proposé un test de monoxyde de carbone à chaque personne intéressée. Le premier rendez-vous hebdomadaire personnalisé, qui a lieu le lundi 6 novembre, est  l’occasion d’offrir un « kit de survie à l’envie de la cigarette » : une bouteille d’eau, une pomme et une balle anti-stress aux couleurs « d’Elsan Pôle Santé Sud ». Regardez ici le reportage de France 3.

 

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.