20 JUIN 16 0 commentaire
La Châtaigneraie fabrique son propre engrais : une 1ère en Auvergne dans le domaine de la santé

La Châtaigneraie fabrique son propre engrais : une 1ère en Auvergne dans le domaine de la santé

L’Hôpital Privé La Châtaigneraie à Beaumont vient de se doter d’un déshydrateur pour traiter sur site les déchets alimentaires, appelés aussi biodéchets. L’objectif ? Transformer les déchets en engrais 100 % naturel.

 

La valorisation des biodéchets est souvent basée sur la collecte et l’acheminement vers des usines de méthanisation, de compostage ou plus grave, d’incinération. Ces procédés ont un inconvénient majeur : le transport ! Pour y remédier, l’Hôpital Privé La Châtaigneraie s’est doté d’un déshydrateur et offre sur son site, une deuxième vie à ses déchets.

 

« Il s’agit du premier déshydrateur auvergnat, dans le domaine de la santé, se réjouit Bernadette Guitard, directrice de l’Hôpital Privé La Châtaigneraie. On peut y mettre des légumes, de la viande, du poisson… En clair, tout ce qui est biodégradable. » La Châtaigneraie sert en moyenne quotidiennement plus de 550 couverts, ce qui représente 62 kg de restes alimentaires. Alors, chaque jour à la fin du service, un agent logistique est désormais chargé de vider les biodéchets dans un gros bloc de métal.

 

Concrètement, les restes alimentaires, composés essentiellement d’eau, sont déshydratés et transformer en une poudre sèche et inodore qui devient de l’engrais. « Sans le composteur, les déchets mettraient facilement une année à se dégrader » précise Bernadette Guitard.

L’engrais produit représente 1/5 du volume initial. La réduction des volumes élimine les nuisances de stockage, nécessitent 5 fois moins de conteneurs et bien évidemment, 5 fois moins de tournées de collecte. « Notre engrais est récupéré par notre paysagiste, ajoute la directrice. Et je sais qu’il est particulièrement apprécié pour son rendement fertilisant 30 fois supérieur au compost ! »

deshydrateur

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.

Partager la carte de voeux avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.