21 SEP 16 0 commentaire
La Clinique du Cambrésis reconnue  « centre de référence »

La Clinique du Cambrésis reconnue « centre de référence »

La Clinique du Cambrésis à Cambrai vient d’être reconnue « Centre de référence en chirurgie de la hanche et du genou » par le groupe francophone de réhabilitation améliorée après chirurgie (Grace).

 

La Réhabilitation Améliorée Après Chirurgie (RAAC) est un mode de prise en charge innovant qui accélère la reprise de l’autonomie des patients après une intervention chirurgicale. Elle consiste à accompagner le patient, avant, pendant et après son hospitalisation, afin de l’aider à récupérer plus rapidement ses capacités fonctionnelles, en toute sécurité. « Pour cela, le patient devient le principal acteur de sa guérison » explique Kami Mahmoudi, directeur de la Clinique du Cambrésis. Par exemple, les patients participent systématiquement à une réunion d’information sur leur future prise en charge, en présence du chirurgien, de l’anesthésiste, du kinésithérapeute et de l’infirmière dédiée à la RAAC. « Un patient opéré intervient également afin de partager son expérience. Être mieux informé permettra au patient de se rendre dans les meilleures conditions au bloc opératoire et de participer aux choix thérapeutiques ».

 

Un jeûne moderne…

Les études scientifiques démontrent que le jeûne a un retentissement important sur la récupération du patient. Avec la RAAC, le patient peut boire jusqu’à 2h avant l’intervention, même une boisson sucrée. Il évitera ainsi la déshydratation et éliminera plus facilement les drogues de l’anesthésie.

 

Mais ce n’est pas tout : les patients bénéficient aussi d’une chirurgie mini invasive (petite incision) qui réduit le traumatisme opératoire et ses conséquences. De même, les techniques d’anesthésie innovantes limitent les effets indésirables d’une anesthésie conventionnelle pour faciliter la rééducation et permettre au patient de retrouver sa mobilité le plus rapidement possible.

 

De nombreuses études le démontrent : la RAAC permet une diminution de l’anxiété, une récupération plus rapide des capacités fonctionnelles et une réduction de la douleur et des complications postopératoires. L’hospitalisation devient alors plus courte et la reprise des activités quotidiennes, plus rapide.

 

Mais Kami Mahmoudi, directeur de la Clinique du Cambrésis, insiste : « la labellisation n’est pas une fin en soi. Elle nécessite un suivi et une évaluation régulière des pratiques. Elle permet aussi de contribuer à la formation des autres équipes de la clinique car ce process devient le gold standard. » À Cambrai, plus de 600 patients ont déjà bénéficié de cette prise en charge personnalisée et innovante.21

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.