11 AVR 14 0 commentaire
La clinique fait bloc contre le risque nosocomial

La clinique fait bloc contre le risque nosocomial

Le bloc opératoire de la Clinique de la Compassion à Langres n’avait pas été rénové depuis 25 ans. Le rafraîchissement s’est accompagné d’un investissement dans des systèmes très sophistiqués d’éclairage, de réduction de poussières et de flux d’air.

 

Le bloc opératoire de la Clinique de la Compassion – 4 salles – n’avait pas été rénové depuis un quart de siècle. C’est chose faite depuis quelques mois. Le rafraîchissement s’est accompagné d’un investissement dans des systèmes performants d’éclairage et d’élimination des poussières par flux d’air continu. Des améliorations ont aussi été apportées aux deux salles d’accouchement, à la salle de réveil et aux pièces annexes pour le rangement du matériel et les réserves.

 

Autre innovation d’importance : le circuit des malades via un couloir autonome pour éviter la propagation et la circulation de microbes vers les salles d’opération. L’enjeu étant d’éviter au maximum les infections nosocomiales. La division des locaux et la mise en place d’un circuit très précis pour le mouvement du personnel et des patients répondent à une procédure codifiée.

 

La salle d’orthopédie, refaite fin 2013 a connu le plus gros investissement : nouveau système de flux luminaire et de flux d’air turbulent d’une valeur de 200 000 €. La pression de l’air doit être maintenue entre 15 et 30 pascals, en permanence. La qualité exige une teneur très basse en particules. Dans la salle d’endoscopie, un système plus fiable de désinfection des instruments d’optique médicale a été installé. La salle d’obstétrique a, elle, été placée à proximité de la salle d’accouchement notamment pour accueillir en urgence les césariennes en cas de souffrance fœtales. Le bloc opératoire emploie huit infirmières spécialisées, trois affectées à la salle de réveil et trois agents pour la stérilisation, la désinfection du matériel.

 

La facture de la rénovation atteint 650 000 € dont 200 000 € pour l’hôpital dans le cadre du Groupement d’Intérêt Economique (GIE). Ainsi la clinique (85 employés) se hisse à un niveau de qualité peu après la fermeture du service chirurgie de l’hôpital de Oray et sans que ses médecins ne pratiquent des dépassements d’honoraires. D’où un regain d’affluence rue de la Charité…

 

© E.P. – Le Journal de la Haute-Marne – 09-04-14

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.

Vedici & Vitalia

Naissance d’un leader de santé

Les groupes Vedici et Vitalia se sont rapprochés pour donner naissance à un leader de santé, présent dans l’ensemble des métiers de l’hospitalisation de courte durée.

A travers ses implantations, aussi bien dans les métropoles que dans les villes moyennes, au plus près des besoins des français, le Groupe contribuera ainsi à leur libre choix d’accès à la santé, en soignant plus de 1.200.000 patients par an (30.000 naissances, 310.000 passages aux urgences dans 16 services d’urgences autorisés, 28.000 patients pris en charge en cancérologie et 170.000 séances de dialyse).

Le rapprochement des deux groupes, projet structurant et de long terme, est porté par les Dirigeants-Fondateurs de Vedici et accompagné par CVC capital partners, son partenaire et investisseur de référence, ainsi que par Icade Santé, filiale immobilière du Groupe Caisse des Dépôts et Consignations et d’investisseurs institutionnels français de premier rang.

Les 14.000 collaborateurs et 3.200 médecins, attentifs à la personne et à la qualité des soins, prendront en charge les patients au sein des 81 établissements du groupe, dont 66 établissements MCO (Médecine, Chirurgie et Obstétrique). Ce nouvel ensemble représentera un chiffre d’affaires consolidé de 1,2 milliards d’euros et 12% de l’activité de l’hospitalisation privée en France.

Dans un contexte économique durablement contraint, le rapprochement des deux groupes permettra de mutualiser les savoir-faire et les moyens, d’augmenter les capacités d’investissements, contribuant ainsi à la pérennité de notre système de santé.

D’ici quelques semaines, le groupe dévoilera sa nouvelle identité, porteuse des valeurs d’exigence, d’innovation, de proximité et d’engagement de ce nouveau leader de la santé.

Découvrez le groupe Vedici