07 FéV 17 0 commentaire
La Clinique Saint-Louis poursuit son offre de soins d’excellence

La Clinique Saint-Louis poursuit son offre de soins d’excellence

Ouverture d’une consultation de gériatrie, acquisition d’un équipement de pointe pour lutter contre les varices ou encore cryothérapie pour améliorer le rétablissement du patient après une chirurgie du genou : la Clinique Saint-Louis à Poissy poursuit son excellence.

 

L’équipe médicale de la Clinique de Saint-Louis à Poissy se renforce. En effet, l’établissement accueille un nouveau médecin: le Dr Anamaria Royon, gériatre.

 

Gériatrie : une nouvelle spécialité à Saint-Louis

Le Dr Anamaria Royon, gériatre, vient de rejoindre  l’équipe médicale de la Clinique Saint-Louis. Ancien praticien hospitalier dans le service de médecine aiguë gériatrique au centre hospitalier de Pontoise (Val d’Oise), elle propose des consultations en gériatrie et onco-gériatrie et assurera la coordination gériatrique au sein des services d’hospitalisation. « Il s’agit d’une nouvelle spécialité à la clinique, se réjouit Catherine Morvan, la directrice de la Clinique Saint-Louis. C’est un véritable progrès pour l’offre de soins à Poissy ».

L’onco-gériatrie est construite sur des regards croisés entre le monde de la cancérologie et celui de la gériatrie. Elle vise à assurer à tout patient âgé atteint de cancer une prise en charge adaptée. « Près d’un tiers des cancers surviennent chez des personnes de plus de 75 ans et les projections indiquent que cette proportion atteindra 50 % en 2050 » alerte le Dr Royon. Face au vieillissement de la population et à l’incidence croissante des différents cancers avec l’âge, l’onco-gériatrie est une spécialité d’avenir.

 

Cryothérapie

Pour permettre un rétablissement plus rapide après une chirurgie du genou, la Clinique Saint-Louis propose désormais à ses patients une thérapie éprouvée de compression et de froid. Grâce à un  dispositif utilisant la technologie des combinaisons spatiales de la NASA, la cryothérapie permet de réduire considérablement les spasmes musculaires, les œdèmes, les hématomes, les saignements et ainsi la consommation médicamenteuse.

Catherine Morvan précise : « La Clinique Saint Louis a fait acte de candidature pour devenir centre « référent » en chirurgie orthopédique et partager son expérience avec d’autres structures de soins dans le cadre du  développement de Récupération Améliorée après Chirurgie. Grâce à l’investissement de nos équipes, dans ce projet  L’Agence Régionale de Santé a retenu notre dossier. »

 

Laser endoveineux : un traitement rapide et efficace des varices

Par ailleurs, la Clinique Saint-Louis s’est dotée d’un laser endoveineux qui permet un traitement rapide et peu traumatisant des varices (veines anormalement dilatées).

 

Une petite incision, d’un à deux millimètres au niveau du genou permet d’insérer dans la veine, sous contrôle échographique, une fibre optique de très petit calibre conduisant le faisceau laser. Ce dernier permet de chauffer la paroi de la veine et de la coaguler sur la longueur souhaitée. Après l’échauffement, la veine cicatrise, se fibrose et disparaît. « Contrairement à la technique chirurgicale, le laser endoveineux ne retire pas la veine. C’est beaucoup moins invasif ! » explique le Dr Sumio Fukui, chirurgien vasculaire. L’intervention dure environ une heure, le plus long n’étant pas l’acte lui-même mais la préparation du patient et l’anesthésie légère.

 

Le laser endoveineux ne nécessite ni préparation particulière, ni arrêt de travail ! Contrairement à la chirurgie conventionnelle qui nécessite 3 semaines d’arrêt, l’opération au laser permet en effet de reprendre une vie normale dès le lendemain de l’intervention. De plus, l’opération ne provoque aucune cicatrice. Les suites sont simples et moins douloureuses et le risque de complications des varices est aussi diminué.

 

La chirurgie des varices est la deuxième intervention la plus pratiquée après la cataracte. Les varices sont inesthétiques : elles se traduisent par un cordon bleu, visible à la surface de la peau, qui est plus saillant en position debout et s’efface en partie en position allongée. En l’absence de traitement, la stagnation du sang dans les membres inférieurs, qui résulte du mauvais fonctionnement veineux, peut favoriser l’apparition d’œdèmes, de gonflements. Les varices provoquent souvent une sensation de jambes lourdes ou être à l’origine des fourmillements et des crampes nocturnes. Il arrive aussi que la mauvaise circulation sanguine soit source de troubles cutanés avec une peau qui revêt une couleur brune au niveau des chevilles. Dans d’autres cas, enfin, apparaissent des ulcères de la peau, difficiles à cicatriser et souvent siège de surinfection.

 

Selon Catherine Morvan : « Ce recrutement récent et ces matériels de pointe s’inscrivent dans la stratégie qui a toujours été celle de l’établissement : offrir à la population pisciacaise une médecine de haut niveau. »

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.