04 FéV 14 0 commentaire
La Policlinique poursuit sa modernisation

La Policlinique poursuit sa modernisation

Entamés l'an dernier, les travaux de rénovation entrent dans leur dernière ligne droite.

Attirant de nouvelles compétences médicales.

 L'angoisse non dissimulée l'an dernier, à l'annonce du commencement de lourds travaux de rénovation de l'enceinte hospitalière, a désormais fait place à un soulagement certain.

Hier midi, à l'occasion de la cérémonie des vœux à la policlinique Saint-Claude, les visages affichaient une mine réjouie. Et pas seulement sur celles et ceux qui ont reçu la médaille du travail par le maire Xavier Bertrand.

 « Trois salles du bloc hyper aseptique ainsi que les nouvelles urgences ont été inaugurées cet été, rappelle Serge Benoit, vice-président de la SAS policlinique Saint-Claude dans son allocution. En fin d'année, nous avons rénové le bloc opératoire qui est maintenant ultramoderne ».

 L'année 2014 devrait signer la fin des travaux pour les pensionnaires de la policlinique. Du moins, en ce qui concerne l'enceinte même. « Le programme de rénovation va se poursuivre cette année avec les services, dont certains en ont bien besoin, souligne Serge Benoit. Les chambres, la fin des travaux de façade seront effectués. Puis, on terminera avec l'amélioration du parking, qui améliorera les suspensions de nos automobiles ! »

 Outre un aspect et des outils modernisés, le personnel de la policlinique se renforce par l'arrivée de nouveaux spécialistes, apaisant ainsi les craintes passées. « Il y a deux ans, j'avais exprimé l'angoisse de ne pas savoir recruter de jeunes médecins. Aujourd'hui, nous avons un nouvel ORL, un nouveau gastro-entérologue, un nouvel anesthésiste, un urgentiste supplémentaire et nous attendons un anesthésiste en plus et un transfuge de l'hôpital qui viendra renforcer l'équipe d'orthopédie et de rhumatologie », complète Serge Benoit.

 Bientôt l'arrivée d'internes ?

Xavier Bertrand est venu apporter sa pierre à l'allégresse ambiante qui régnait. D'abord en garantissant « la gratuité du parking » et en « renforçant la sécurisation de l'îlot, notamment avec un meilleur éclairage. » Et il a aussi avancé deux pistes pour renforcer un peu plus l'attractivité de la policlinique. « Les bâtiments, c'est bien. Mais c'est le personnel qui fera la différence. Je souhaiterai que la policlinique accueille des internes, ce qui permettrait à Saint-Quentin d'avoir suffisamment de professionnels de santé dans les années à venir. »

 Afin d'atteindre ce but et résoudre la menace de désertification médicale qui menace la

ville, le député-maire s'est résolu à faire la tournée des écoles de médecine pour convaincre les futurs professionnels de santé de venir s'implanter dans sa ville. « Dans 5 ou 10 ans, on aura une catastrophe si on ne fait rien. C'est pourquoi je vais dans les facultés de médecine à Reims, Lille, Amiens et j'explique ce que l'on fait à Saint-Quentin pour attirer les jeunes. » Avec des résultats manifestes puisqu'aux dires de Xavier Bertrand, « presque huit futurs professionnels de santé qui ne sont pas originaires de Saint-Quentin, ont fait le choix de venir exercer sur Saint-Quentin. »Quentin. »

 © Aisne Nouvelle – 25-01-14 – G.B.

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.

Partager la carte de voeux avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.