04 FéV 14 0 commentaire
L’équipe chirurgicale du Ter se féminise

L’équipe chirurgicale du Ter se féminise

Chirurgie digestive, ophtalmologie, gynécologie-obstétrique : ce sont les spécialités des trois nouvelles praticiennes.

 La clinique du Ter, établissement du groupe Vitalia, accueille trois nouvelles chirurgiennes. Les docteurs Camille Fedorenko (gynécologie-obstétrique) et Anne-Claire Delaunay-Suply (ophtalmologie) exercent au Ter depuis l'an passé. Le docteur Diane Cunin (chirurgie digestive) est arrivée le 2 janvier dernier.

 Cinq nouveaux praticiens en un an

« En un an, cinq praticiens nous ont rejoints, détaille Bruno Gat, directeur de la clinique. Cela veut dire que nous avons bonne réputation, la ville de Lorient aussi. Il n'y a pas que les grands centres qui recrutent. »

 Agée de 31 ans, Diane Cunin a fait ses études à Brest et son internat à Rennes, dans le service du professeur Boudjema, « connu notamment pour son service de greffe hépatique », explique la chirurgienne. Au Ter, la jeune femme d'origine brestoise occupe son premier poste en tant que libérale. Cancérologue et spécialiste de la chirurgie digestive, elle travaille aux côtés du docteur Fercocq (chirurgie bariatrique) et pratique aussi la chirurgie viscérale. Elle intervient en outre au « sas médical » (le cabinet médical du Ter) pour tout ce qui relève de sa spécialité.

 « La clinique du Ter possède un plateau technique très développé et un bloc opératoire tout neuf, apprécie Diane Cunin. Il y a aussi un panel de chirurgies interdépendantes. J'ai besoin de gynéco, d'urologue, de chirurgien thoracique et de radiologue pour bien travailler. »

 Après des études à Brest et à Paris, Anne-Claire Delaunay-Suply, 36 ans, a occupé pendant deux ans les fonctions de chef de clinique au CHU de Brest. Toujours rattachée à l'hôpital finistérien, elle consulte à son cabinet d'Hennebont et intervient au Ter. « Je me destinais plutôt à la pédiatrie, détaille la chirurgienne ophtalmologiste. Et j'ai rencontré un chef de clinique qui m'a donné le déclic. »

 © Ouest-France – 30-01-14 - Catherine JAOUEN

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.