31 MAR 17 0 commentaire
L’innovation chez Elsan : une réponse aux attentes des Français

L’innovation chez Elsan : une réponse aux attentes des Français

Davantage d’informations, de suivi et une médecine personnalisée et de précision

 

« La digitalisation a commencé à révolutionner beaucoup de secteurs, créant de nouvelles offres et de nouveaux services. Elsan est passé à l’acte. Elsan place au cœur de sa stratégie d’une part, l’excellence d’un accompagnement santé qui se veut personnalisé et connecté et d’autre part une médecine de précision. Les patients souhaitent être mieux informés, mieux soignés, mieux considérés et mieux accompagnés, avant et après leur passage dans un établissement de santé : c’est le défi de notre promesse « Notre santé autrement » et une réponse aux attentes des Français, selon le sondage Elsan/OpinionWay réalisé en mars 2017 ». déclare Jérôme Nouzarède, Président d’Elsan.

 

 

DETECTEUR ET DEVELOPPEUR PRECOCE D’INNOVATIONS

 

La culture entrepreneuriale d’Elsan rend le Groupe naturellement détecteur, adopteur et développeur précoce d’innovations thérapeutiques, technologiques et organisationnelles. En 2015, la direction recherche et innovation crée Innolab, un incubateur dédié à l’évaluation d’un large spectre d’innovations allant du dispositif médical, à la santé connectée, en passant par la génomique. Cette initiative permet d’instruire les projets et d’accompagner ceux qui les portent. Le processus de sélection repose sur deux critères : la valeur ajoutée pour le patient et les équipes médicales. Cette sélection s’appuie sur l’avis des équipes médicales dans les établissements. En 2016, Innolab a analysé 124 projets candidats : une dizaine ont été sélectionnés parmi lesquels trois sont déjà déployés sur des sujets aussi divers que la génomique, l’intelligence artificielle et la mesure des résultats des soins après l’hospitalisation. En parallèle, des idées pour l’innovation médicale et le bien-être des patients ont été soumises par les            14 000 salariés du Groupe et les 4 000 médecins libéraux. Une grande diversité de porteurs, des médecins, des infirmiers ou des kinésithérapeutes sont accompagnés pour transformer leurs idées en projets : dépôts de brevet, test, études cliniques ou nouvelles pratiques. Enfin, des investissements et partenariats ambitieux permettent de développer la digitalisation et de déployer des innovations thérapeutiques, technologiques et organisationnelles.

 

 

HOSPITALISATION 2.0 : UN PATIENT CONNECTE, ACTEUR DE SA SANTE

Elsan a lancé 2 applications digitales inédites qui bouleversent le parcours du patient à l’hôpital et à domicile. Aujourd’hui, 65 % de la chirurgie se fait en ambulatoire, c’est-à-dire dans la journée, c’est donc à leur domicile que les patients ont le plus besoin d’être accompagnés, conseillés et informés.

 

L’Espace Patient, une application mobile sur-mesure et pionnière

Cette application, réalisée par les équipes du Groupe Elsan, permet un accompagnement avant et après l’opération, personnalisé et connecté, où le patient devient véritablement acteur de sa santé.

 

Des services variés et individualisés permettent au patient et à l’équipe soignante de gagner du temps : la pré-admission, le stockage des documents importants, les démarches et tâches à effectuer par le patient, le rappel des rendez-vous avec les spécialistes, les contenus informatifs sur la pathologie, ou encore un espace fermé de discussions entre individus confrontés à la même pathologie. L’application permet aussi le suivi post-opératoire à domicile et l’accompagnement du patient notamment grâce aux objets connectés. Auto-évaluation mais aussi mise en relation avec les médecins par téléphone permettent aux malades de suivre pas à pas leur rétablissement, même en cas de complication.

 

  • Plus d’information pour moins de stress et plus d’efficacité (sondage Elsan/OpinionWay mars 2017) :

8 Français sur 10 trouvent que le premier facteur de stress lors d’une opération sont les conséquences post-opératoires possibles ; 7 Français sur 10, le manque d’informations sur la pathologie.

 

  • Le digital au service d’une meilleure santé (sondage Elsan/OpinionWay mars 2017) :

55% des Français plébiscitent un parcours patient digitalisé / seraient intéressés par une application mobile permettant de diminuer le temps d’attente à l’hôpital, de simplifier les procédures administratives et d’obtenir des informations ciblées sur leur pathologie. Un intérêt plus marqué chez les moins de 35 ans (68%), les habitants de la région Ile de France (66%) et les CSP – (63%)

 

Cette application est en cours de déploiement. Les premiers retours des établissements pilotes du Groupe, notamment l’Hôpital Privé Océane près de Vannes, montrent qu’en moins de 3 mois, plus de 6000 patients se sont inscrits à l’Espace Patient, que 64% des patients qui reçoivent un SMS et/ou un email s’inscrivent à l’application. Cette vitesse d’adhésion et d’utilisation illustre bien les attentes des patients.

 

Materniteam, un parcours de soins et une application mobile personnalisés pour répondre aux attentes des parents.

Elsan a mis en place des parcours de soins personnalisés comme Materniteam afin d’accompagner les futures mamans tout au long de leur grossesse et même après leur accouchement. Une conseillère est à la disposition de toutes les futures mamans qui ont choisi les maternités du groupe pour les guider à chaque étape et les conseiller dans leur projet de naissance. Ce parcours est accompagné d’une application mobile qui simplifie leurs démarches.

 

 

LE DOMICILE : UNE ETAPE SOUHAITEE DU PARCOURS DE SOINS

Le développement du diagnostic à distance

Le Centre Clinical a ouvert  sa consultation « plaies et cicatrisation » à la téléexpertise. Des médecins ou infirmières à domicile, ou des équipes des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ou de l’hospitalisation à domicile (HAD), peuvent désormais demander un avis spécialisé en  envoyant  à l’équipe en charge au sein du Centre Clinical, une description du cas présenté par leur patient, photos à l’appui. L’équipe pluridisciplinaire composée d’un angiologue, d’un chirurgien vasculaire et d’une infirmière du Centre Clinical pose un diagnostic et propose une stratégie thérapeutique à distance afin de limiter des déplacements douloureux pour ces patients, de diminuer les dépenses de transport sanitaire et de mieux planifier une hospitalisation si nécessaire. Le projet bénéficie de l’appui du groupement de coopération sanitaire (GCS)-e-santé de la région Nouvelle Aquitaine. Cette téléexpertise se fait à ce jour grâce à une messagerie sécurisée et va évoluer vers un nouvel outil. D’autres suivis à distance dans différentes aires thérapeutiques sont en cours de développement.

 

  • Les Français plébiscitent un meilleur suivi de leur santé à l’hôpital mais aussi à leur domicile (sondage Elsan/OpinionWay mars 2017):

6 Français sur 10 (59%) seraient prêts à être suivis à distance par leur équipe médicale, notamment grâce à des objets connectés. Un intérêt plus marqué chez les 35-49 ans (66%).

 

Une gamme de soins et services pour faciliter le retour des patients à leur domicile

« Serena by Elsan » est une gamme de soins et services coordonnés par le Groupe avec des partenaires certifiés pour faciliter le retour à domicile. Le suivi de la qualité et de la satisfaction des patients est au cœur du déploiement de cette gamme. Des établissements, comme la clinique de l’Estrée à Stains, proposent déjà aux patients en sortie de chirurgie, des soins qui correspondent au protocole des praticiens. La qualité des soins réalisés par les infirmières à domicile est garantie par le partenaire et mesurée auprès du patient.

 

  • Un intérêt marqué des Français pour soins et services à domicile, (sondage Elsan/OpinionWay mars 2017). Parmi les services qui les intéresseraient le plus :

3 Français sur 10 déclarent être intéressés par des services à la personne

Près de 3 Français sur 10 par des services ou produits à tarifs préférentiels en lien avec leurs besoins de santé.

1 Français sur 5  par des services bien-être.

 

 

 

UNE MEDECINE PERSONNALISEE, MOINS INVASIVE

Médecine prédictive et préventive : accéder à des traitements ciblés

La médecine génomique est une réalité : elle transforme d’ores et déjà la manière dont on prévient, diagnostique, soigne et pronostique l’évolution d’une maladie. En partenariat avec la Société Française de Médecine Prédictive et Personnalisée, Elsan organise un programme de formation continue destiné aux médecins exerçant au sein des établissements du Groupe afin de développer l’utilisation des dernières techniques dans la pratique courante. Pour le cancer du sein, certains tests génétiques permettent d’analyser la signature moléculaire de la tumeur afin d’anticiper la pertinence d’une chimiothérapie au cas par cas. Les études montrent que ces tests permettent d’éviter les chimiothérapies inutiles pour les patients résistants. Le dépistage prénatal non invasif (DPNI) permet dans certains cas d’éviter aux femmes enceintes des amniocentèses, plus risquées.  Elsan facilite l’accès à ces tests dont la prise en charge est toute récente.

Partenariat avec le leader mondial de la formation en chirurgie mini-invasive

L’alliance entre l’Ircad et Elsan déploie une série d’actions afin de promouvoir l’enseignement des dernières techniques chirurgicales guidées par l’image. Le partenariat avec l’Ircad porte aussi sur le transfert d’innovations technologiques et organisationnelles, c’est-à-dire convertir des solutions issues de la recherche pour les déployer à grande échelle. A terme, ces projets devraient permettre de voir en transparence les organes et d’opérer en réalité augmentée, de préparer son opération en examinant l’anatomie de son patient en 3D afin de réaliser une chirurgie ciblée, moins agressive et moins invasive.

 

Développement la médecine intégrative pour améliorer le bien-être patient

La médecine intégrative aspire à combiner les soins conventionnels à ceux d’approches complémentaires non-conventionnelles comme l’hypnose, l’acupuncture, l’aromathérapie, la musicothérapie. A l’heure où, 4  Français sur 10 ont eu au moins une fois recours à des traitements non conventionnels selon l’ordre des médecins, le Groupe Elsan développe la médecine intégrative au sein de ses parcours de soins. Par exemple, certains anesthésistes pratiquent l’hypnose avant les opérations au Centre Clinical à Angoulême. La Clinique Victor Hugo au Mans, spécialisée en cancérologie, propose à ses patients un accompagnement innovant et non médicamenteux grâce à un casque de réalité virtuelle. Enfin, à la Clinique Montagard à Avignon, une unité entière est dédiée à la médecine intégrative pour les patients depuis 2014.

 

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.