06 MAR 14 0 commentaire
L’Institut de sénologie de Provins ouvre prochainement ses portes

L’Institut de sénologie de Provins ouvre prochainement ses portes

La Clinique Saint Brice crée le premier Institut de sénologie du bassin provinois. Le but est simple : proposer une prise en charge globale et personnalisée des patientes atteintes d’un cancer du sein ou de pathologies mammaires. Les Docteurs Benyahia et Rafailidis, chirurgiens, ainsi que le Dr Mandet, oncologue, en sont les fers de lance.

 Prochainement, les patientes bénéficieront d’un parcours de soins complet, du diagnostic à la chirurgie. « Tout est prévu pour une prise en charge coordonnée et de qualité,  explique Sébastien Nony, le nouveau directeur de la Clinique Saint Brice. Mammographie, ponction, consultation chirurgicale et consultation d’annonce, discussion du dossier en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP), chirurgie et recherche de ganglion sentinelle, soins de support… »

Les dossiers patients sont déjà systématiquement présentés en RCP hebdomadaire. Les traitements médicaux (radiothérapie, chimiothérapie…) et/ou chirurgicaux sont alors décidés. Le médecin traitant est bien évidemment informé des décisions prises.

« Si une indication de mammectomie est retenue, une consultation avec le chirurgien plasticien sera alors proposée afin de connaître les possibilités de reconstruction mammaire » ajoute  Sébastien Nony.

 L’Institut de sénologie offrira  également un accès de proximité au plateau technique de la Clinique Saint Brice : radiologie (scanner, IRM), laboratoire d’anatomopathologie, bloc opératoire ou encore soins de support. Deux psychologues, une diététicienne, un réseau 3C (centre de coordination en cancérologie) ainsi qu’une convention avec le réseau O.P.E.RA, association qui accompagne les patients atteints de pathologies cancéreuses, complètent en effet cette nouvelle structure.

 La prise en charge des patients atteints de cancer est un axe majeur pour l’établissement. En effet, la Clinique Saint Brice est le seul établissement de santé du bassin provinois à avoir l’autorisation du traitement du cancer du sein et du cancer urologique.

 La consultation d’annonce

Cette consultation est déjà assurée par une des deux infirmières formées et dédiées à l’Institut de sénologie. L’infirmière coordinatrice et d’accompagnement aura pour mission d’intégrer les patientes dans la filière de soins et de coordonner le parcours de soins. Elle sera l’interlocutrice de référence de la patiente. Mais surtout, elle jouera un rôle d’écoute des patientes et de leurs proches au moment de l’annonce et tout au long de la maladie. Ecouter, expliquer, rassurer, repérer les besoins, garantir plus d’humanité dans une globalité de prise en charge, tels sont les objectifs de l’infirmière d’annonce.

 La création de cet Institut s’inscrit dans les recommandations formulées par l’INCA (Institut National du Cancer), du Ministère de la Santé et plus généralement du Plan Cancer. Avec 52 000 nouveaux cas par an, le cancer du sein est de plus en plus fréquent. Toutefois, la percée des traitements médicaux et les progrès de la chirurgie permettent de guérir 85 % des patientes.

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.