10 MAR 15 0 commentaire
Ouverture d’un pôle dédié au sein à la Polyclinique du Val de Loire

Ouverture d’un pôle dédié au sein à la Polyclinique du Val de Loire

La Polyclinique du Val de Loire vient de créer son Pôle de sénologie. Le but est simple : offrir une prise en charge globale et personnalisée aux patientes atteintes d’un cancer du sein ou de pathologies mammaires. Le Docteur Bérengère Laurent-Guéry, chirurgien à la Polyclinique du Val de Loire, et diplômée de sénologie (DIU), est le principal acteur de ce nouveau pôle. Prochainement, un deuxième chirurgien viendra compléter l’équipe.

Ce pôle s’adosse d’ailleurs au Centre de Radiothérapie et d’Oncologie Médicale qui proposera le 19 mars prochain une soirée spéciale sur l’évolution de la prise en charge du cancer dans le bassin Neversois.

 

Désormais, les patientes bénéficieront d’un parcours de soins complet, du diagnostic à la chirurgie. « Mammographie, ponction, consultation chirurgicale, chirurgie et recherche de ganglion sentinelle : tout est prévu pour une prise en charge coordonnée et de qualité », explique le Dr Laurent-Guéry.

 

 

Le traitement de chaque patiente est défini lors de réunions de concertation pluridisciplinaire hebdomadaires auxquelles participent chirurgiens, oncologues, radiothérapeutes, radiologues et biologistes. Les traitements médicaux (radiothérapie, chimiothérapie…) et chirurgicaux sont alors décidés. Le médecin traitant est bien évidemment informé des décisions prises. « Si une indication de mastectomie est retenue, une consultation avec le chirurgien plasticien sera alors proposée afin de connaître les possibilités de reconstruction mammaire » précise le Dr Laurent-Guéry.

 

Le Pôle de sénologie offre également un accès de proximité au plateau technique de la Polyclinique (radiologie, bloc opératoire). De plus, une infirmière formée, peut à tout moment, et sur demande, rencontrer la patiente pour parler de la maladie, répondre à ses questions et écouter ses préoccupations ou celles de ses proches. Ceci est complété par une prise en charge psychologique.

 

La création de ce Pôle de sénologie s’inscrit dans les recommandations formulées par l’INCA (Institut National du Cancer), du Ministère de la Santé et plus généralement du Plan Cancer. Avec 52 000 nouveaux cas par an, le cancer du sein est de plus en plus fréquent. Toutefois, la percée des traitements médicaux et les progrès de la chirurgie permettent de guérir 85 % des patientes.

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.

Partager la carte de voeux avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.