12 FéV 14 0 commentaire
Paru dans La Provence le 7 février 2014 – Avignon : l’hypnose pour apaiser les patients avant leur opération

Paru dans La Provence le 7 février 2014 – Avignon : l’hypnose pour apaiser les patients avant leur opération

La Haute autorité de santé vient d'accréditer la démarche d'un médecin de la clinique Montagard qui propose des techniques de bien-être pour apaiser les patients avant les opérations

 Il confie s'être pris quelques claques face à des situations où le tout médicament n'avait pas suffi. Formé à la médecine "pure et dure" d'urgence, puis à l'anesthésie-réanimation, Olivier Abossolo s'est dit, il y a une quinzaine d'années,"réveille-toi, il y a autre chose. Il y a le corps physique, le corps énergétique, l'âme, il faut agir sur cet ensemble". Cet éveil, il l'a concrétisé par des formations, par des méthodes validées scientifiquement pour arriver pas à pas vers la "médecine intégrative", celle qui mêle les thérapies naturelles aux thérapies conventionnelles.

 "Démarche innovante"

Bien sûr, certains de ses confrères le regardaient d'un drôle d'oeil avant que leur vision n'évolue très sensiblement, au point qu'à la clinique Montagard à Avignon, les techniques employées par le Dr Abossolo depuis 2008 soient bientôt généralisées (lire par ailleurs) à l'établissement. La haute autorité de santé (qui dépend du Ministère de la santé), vient d'ailleurs d'accréditer cette démarche, la jugeant "très innovante" au terme d'une visite d'évaluation de quatre jours. Il faut dire qu'il y a quelques années encore, évoquer la prise d'homéopathie avant et après une opération chirurgicale pour en atténuer les effets (anxiété, douleur, cicatrisation...), suscitait au mieux un sourire entendu, au pire un sarcasme.

 Aujourd'hui, tous ou presque accordent du crédit à la "médecine intégrative". À Montargard, après l'homéopathie, est venu le temps de l'aromathérapie. "Nous avons mis au point un mélange d'huiles essentielles adapté à la chirurgie orthopédique que l'on diffuse dans le sas d'entrée du bloc au moment de l'attente de l'intervention. Et il y a une baisse très nette de l'anxiété", a noté l'anesthésiste qui propose aussi musiques et images apaisantes diffusées en salle de réveil.

 Mais sa technique la plus étonnante est bien l'hypnose médicale "où le thérapeute se place en accompagnant pour permettre au patient de vivre l'intervention de manière agréable", explique le Dr Abossolo. De surcroît dans une clinique Montagard, spécialisée dans la chirurgie orthopédique où de nombreuses interventions se déroulent sous anesthésie locale. "Il s'agit de placer le patient dans un état hypnotique pour qu'il se sente bien quand on pique et tout au long de l'intervention, complète-t-il. Cela passe par un ton adapté, une gestuelle apaisante". Une technique qu'il pratique aussi avant une anesthésie générale"pour que le patient se réveille dans le même état de bien-être qu'au moment de l'endormissement".

 

Et pour le médecin, ce panel de solutions douces "ne se substitue pas à la thérapie chimique, c'est une démarche scientifique et complémentaire et c'est pour ça que ça marche !". Une approche qu'il juge essentielle, tant une intervention chirurgicale peut être vécue comme un stress important. "Un geste chirurgical est toujours une agression, note le Dr Abossolo. Le bloc et le service de réanimation sont les deux endroits les plus anxiogènes car ce sont des milieux fermés. Et puis, l'anesthésie, c'est se livrer corps et âme donc cela génère de l'anxiété qui peut être de l'ordre du deuil, de la rupture, de la perte d'un travail".

 

 © La Provence – 07-02-14 – Florence Antunes

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.

Vedici & Vitalia

Naissance d’un leader de santé

Les groupes Vedici et Vitalia se sont rapprochés pour donner naissance à un leader de santé, présent dans l’ensemble des métiers de l’hospitalisation de courte durée.

A travers ses implantations, aussi bien dans les métropoles que dans les villes moyennes, au plus près des besoins des français, le Groupe contribuera ainsi à leur libre choix d’accès à la santé, en soignant plus de 1.200.000 patients par an (30.000 naissances, 310.000 passages aux urgences dans 16 services d’urgences autorisés, 28.000 patients pris en charge en cancérologie et 170.000 séances de dialyse).

Le rapprochement des deux groupes, projet structurant et de long terme, est porté par les Dirigeants-Fondateurs de Vedici et accompagné par CVC capital partners, son partenaire et investisseur de référence, ainsi que par Icade Santé, filiale immobilière du Groupe Caisse des Dépôts et Consignations et d’investisseurs institutionnels français de premier rang.

Les 14.000 collaborateurs et 3.200 médecins, attentifs à la personne et à la qualité des soins, prendront en charge les patients au sein des 81 établissements du groupe, dont 66 établissements MCO (Médecine, Chirurgie et Obstétrique). Ce nouvel ensemble représentera un chiffre d’affaires consolidé de 1,2 milliards d’euros et 12% de l’activité de l’hospitalisation privée en France.

Dans un contexte économique durablement contraint, le rapprochement des deux groupes permettra de mutualiser les savoir-faire et les moyens, d’augmenter les capacités d’investissements, contribuant ainsi à la pérennité de notre système de santé.

D’ici quelques semaines, le groupe dévoilera sa nouvelle identité, porteuse des valeurs d’exigence, d’innovation, de proximité et d’engagement de ce nouveau leader de la santé.

Découvrez le groupe Vedici