11 JUIN 14 0 commentaire
Paru dans la République de Seine et Marne – La clinique Saint-Brice développe ses activités

Paru dans la République de Seine et Marne – La clinique Saint-Brice développe ses activités

Travaux de rénovation et d’informatique, mais surtout des arrivées de nouveaux chirurgiens, vont permettre à la clinique St-Brice de développer ses activités.

 

Après le feuilleton du projet d’un partenariat public/privé entre l’hôpital de Provins et la clinique chirurgicale Saint-Brice sous l’égide des autorités de santé régionales, et le retrait de l’hôpital fin 2013, la clinique a relancé un plan de développement en autonomie. Clinique et hôpital gardent bien sûr comme par le passé des relations suivies en échanges et conventions, tant dans des domaines techniques qu’entre praticiens évidemment pour le suivi des patients qui peuvent être appelés à passer de l’un à l’autre.

Mais pour ce qui est du développement de l’offre de soins c’est désormais l’autonomie, chacun restant pour sa part soumis aux autorisations et conventionnement par les autorités de santé.

 

Nouveau directeur

Et côté clinique, c’est déjà un nouveau directeur, depuis janvier, qui est chargé de relancer des projets un temps suspendus dans l’attente du partenariat commun. Sébastien Nony, à l’origine infirmier de bloc opératoire, puis sous-directeur de clinique et enfin directeur (de la clinique de Romilly puis aussi de celle de St Brice) explique : « C’est une volonté du groupe Vitalia de se développer et de mieux répondre aux besoins de la population de la région. Un premier développement est un programme de recrutement qui se poursuit depuis 2012, un autre est un programme de travaux de rénovation qui vont s’étaler sur deux ans. Et à l’issue, il restera encore des possibilités d’augmenter l’activité. » En 2013, la clinique a accueilli plus de 4 000 patients en ambulatoire et 1 500 avec hospitalisation.

 

Gros travaux

D’ici la fin de l’année, le hall d’accueil et l’administration seront rénovés, ainsi que le 1er étage qui accueille la chirurgie ambulatoire qui devrait alors représenter 70 à 80 % de l’activité de la clinique. Puis ce sera le tour des autres services, la programmation permettant une continuité des activités. Toute l’informatisation de la clinique va être revue, et les dossiers des patients seront informatisés. Depuis 2012, ont été recrutés de nouveaux chirurgiens en urologie, chirurgie digestive, stomatologie, et plus récemment interviennent désormais à la clinique un neurochirurgien, et depuis 10 jours, c’est un anesthésiste supplémentaire qui est arrivé.

 

Spécialités

A noter que la clinique offre sur le secteur des spécialités que l’on ne trouve pas à l’hôpital, à l’exemple de la neurochirurgie, et, toujours en chirurgie, la cancérologie et l’ophtalmologie. Outre la chirurgie esthétique, la clinique comporte aussi une filière complète de prise en charge du patient pour l’obésité dans laquelle la chirurgie est précédée et suivie de l’intervention de plusieurs spécialistes.

« Pour tous nos développements, souligne Sébastien Nony, nous sommes soutenus par la motivation et la fidélité d’une équipe de 60 salariés et de 30 médecins et chirurgiens. Nous nous appuyons également sur la volonté du groupe Vitalia, qui est le 2e de France avec 45 établissements. Nous travaillons actuellement à la certification V201 4 pour l’échéance de janvier 2016. »

 

C’est ainsi dans une offre de proximité que la clinique relance ses projets, tout en continuant à pratiquer l’accès aux soins pour tous, avec prise en charge de titulaires de la CMU et des praticiens sans dépassements d’honoraires. L’avenir dira donc, et au-delà des financiers de la santé, également les populations locales, s’il faudra regretter l’épisode du projet public-privé.

 

© La République de Seine-et-Marne – Par Didier BARRY

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.