13 JUIN 14 0 commentaire
Paru dans le Journal du Centre – Nouveau directeur à la clinique du Val de Loire

Paru dans le Journal du Centre – Nouveau directeur à la clinique du Val de Loire

La polyclinique du Val de Loire, à Nevers et la clinique du Morvan, à Luzy, deux établissements appartenant au groupe Vitalia, ont un nouveau directeur. Michel Lagache est arrivé il y a deux mois. Il nous livre ses premières impressions. Interview.

 

Tout d’abord, quel a été votre parcours professionnel avant de prendre la direction de ces deux cliniques ?

J’ai une formation d’ingénieur et ai travaillé pendant 20 ans dans le domaine industriel, 5 ans dans la métallurgie et 15 ans pour le groupe Danone. Puis, j’ai quitté le monde industriel pour prendre des responsabilités techniques et logistiques dans le domaine de la santé pour la fondation Hopale, à Berck-sur-Mer. Puis, je suis passé directeur de l’institut François-Calot et du centre hello marin, toujours dans le même groupe. Cela a duré 5 ans. Ensuite, j’ai été recruté par la Générale de santé, à Dijon, pour gérer un projet de restructuration de trois cliniques dijonnaises pendant 5 ans, avant d’arriver à Nevers.

 

Quelles sont vos premières impressions depuis votre arrivée dans la Nièvre ?

J’ai découvert une entité qui dispose de beaucoup de potentiel à Nevers. Humain, d’abord, avec du personnel sensible et respectueux de son établissement. Un esprit d’équipe et une ambiance familiale. C’est important. Sans doute dû à l’histoire de la clinique. Le corps médical est jeune, avec sans doute un potentiel d’évolution dans ce domaine. À Nevers, la clinique dispose d’une surface non utilisée (lits disponibles) et d’un bloc opératoire qui pourrait être complété par des activités nouvelles.

 

Quelles seraient selon vous les pistes à développer ?

Nous pourrions développer certaines autres spécialités du viscéral. Je pense aussi au recrutement d’un médecin complémentaire en ORL.

 

Y aura-t-il des travaux prochainement ? Oui, tout le secteur endoscopie va être entièrement rénové cet été pour améliorer la prise en charge des patients.

 

Et à la clinique du Morvan, à Luzy ?

C’est une structure de soins de suite d’une quarantaine de lits qui a un taux d’occupation très important, d’environ 95 %, qu’il faut pérenniser, tout comme son chiffre d’affaires.

 

© Le Journal du Centre – 10-06-14 – Par Dominique Romeyer

 

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.

Vedici & Vitalia

Naissance d’un leader de santé

Les groupes Vedici et Vitalia se sont rapprochés pour donner naissance à un leader de santé, présent dans l’ensemble des métiers de l’hospitalisation de courte durée.

A travers ses implantations, aussi bien dans les métropoles que dans les villes moyennes, au plus près des besoins des français, le Groupe contribuera ainsi à leur libre choix d’accès à la santé, en soignant plus de 1.200.000 patients par an (30.000 naissances, 310.000 passages aux urgences dans 16 services d’urgences autorisés, 28.000 patients pris en charge en cancérologie et 170.000 séances de dialyse).

Le rapprochement des deux groupes, projet structurant et de long terme, est porté par les Dirigeants-Fondateurs de Vedici et accompagné par CVC capital partners, son partenaire et investisseur de référence, ainsi que par Icade Santé, filiale immobilière du Groupe Caisse des Dépôts et Consignations et d’investisseurs institutionnels français de premier rang.

Les 14.000 collaborateurs et 3.200 médecins, attentifs à la personne et à la qualité des soins, prendront en charge les patients au sein des 81 établissements du groupe, dont 66 établissements MCO (Médecine, Chirurgie et Obstétrique). Ce nouvel ensemble représentera un chiffre d’affaires consolidé de 1,2 milliards d’euros et 12% de l’activité de l’hospitalisation privée en France.

Dans un contexte économique durablement contraint, le rapprochement des deux groupes permettra de mutualiser les savoir-faire et les moyens, d’augmenter les capacités d’investissements, contribuant ainsi à la pérennité de notre système de santé.

D’ici quelques semaines, le groupe dévoilera sa nouvelle identité, porteuse des valeurs d’exigence, d’innovation, de proximité et d’engagement de ce nouveau leader de la santé.

Découvrez le groupe Vedici