S Pôle Santé République : le virage de l’ambulatoire en cardiologie - Elsan
14 DéC 17 0 commentaire
Pôle Santé République : le virage de l’ambulatoire en cardiologie

Pôle Santé République : le virage de l’ambulatoire en cardiologie

Inauguré aujourd’hui, le nouveau plateau technique de cardiologie interventionnelle du Pôle santé république est désormais dédié à l’ambulatoire.

 

L’implantation d’un stimulateur cardiaque, une coronarographie diagnostique ou encore l’étude électrophysiologique des troubles du rythme cardiaque… Des interventions en cardiologie qui nécessitaient jusque-là une hospitalisation. Désormais, au Pôle santé république à Clermont-Ferrand, nombre d’examens de cardiologie interventionnelle – ces actes réalisés par voie endovasculaire, c’est-à-dire en passant par une voie sanguine – vont être réalisés en quelques heures. En ambulatoire.

 

1,2 million d’euros d’équipements

« D’importants efforts ont été accomplis pour améliorer la fonctionnalité du plateau technique de cardiologie interventionnelle afin d’encourager l’hospitalisation de jour », expliquent de concert Pierre de Villette, directeur du Pôle santé république et Janusz Lipiecki, l’un des sept cardiologues de cette nouvelle structure dédiée à l’ambulatoire, inaugurée aujourd’hui, jeudi 14 décembre.

 

Le plateau a été, en effet, complètement restructuré au deuxième étage du bâtiment A en vertu du parcours du patient. « Ce dernier est accueilli et préparé au niveau de la salle d’ambulatoire dans l’un des six box, décrit Christelle Rodary, responsable du plateau technique de cardiologie, puis il va au bloc, fait une halte en salle de soins post interventionnels ou salle de réveil et retourne en salle d’ambulatoire où une petite collation lui est servie avant de s’en aller ».

 

Un parcours de soins à pied qui peut être réalisé en trois heures. Le recours à l’ambulatoire est encouragé depuis plusieurs années par les pouvoirs publics pour des raisons médicales et économiques. Il permet également de faire diminuer le stress de l’attente du patient.

Au-delà de ce parcours optimisé, la structure a investi dans des équipements de grande précision dans le domaine de l’électrophysiologie.

 

Une restructuration complète pour un montant de 600.000 € en travaux (financés par le PSR) et de 1,2 million d’euros d’équipements (700.000 € pour le PSR et 500.000 € par les médecins du plateau). Le plateau technique restructuré fonctionne depuis septembre dans cette nouvelle configuration. Il accueillera ses premiers patients en ambulatoire, dès janvier.

 

© La Montagne – 14-12-17 – Par Michèle Gardette


Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.