15 NOV 13 0 commentaire
La Polyclinique Saint-François ouvre un service d’Hospitalisation d’Accueil et modernise son Unité de Surveillance Continue

La Polyclinique Saint-François ouvre un service d’Hospitalisation d’Accueil et modernise son Unité de Surveillance Continue

La Polyclinique Saint-François à Montluçon vient d’ouvrir un service d’hospitalisation d’accueil de 15 lits, ouvert 24h/24, 7j/7.

Cette nouvelle structure accueille les patients se présentant aux urgences et dont l’état nécessite une hospitalisation, le temps qu’une place se libère dans le service de leur médecin référent. « Grâce à ce service d’hospitalisation d’accueil, nous allons fluidifier le passage des patients aux urgences en diminuant le temps d’attente à l’accueil et dans les box » explique Isabelle Bataillé, directrice de la Polyclinique. « C’est aussi l’assurance d’accepter tous les patients qui se présentent aux urgences. »

Située à proximité du service des urgences, cette nouvelle unité est dotée de 15 lits :
- 11 lits d’Hospitalisation D’Accueil (chirurgie et médecine). Sous surveillance des médecins référents, les patients sont admis pour une durée de 4 jours maximum.
- 4 lits d’UHCD (Unité d’Hospitalisation de Courte Durée). Sous la surveillance des médecins urgentistes, ces 4 lits sont destinés aux patients admis pour une durée de 24h maximum.

De nouveaux locaux pour l’Unité de Surveillance Continue

Par ailleurs, l’Unité de Surveillance Continue a été transférée dans des locaux plus vastes, mieux adaptés et situés à proximité du bloc opératoire. Cette nouvelle unité compte désormais 10 chambres individuelles permettant une prise en charge optimale, alliant sécurité et confort.

Sous la surveillance des médecins anesthésistes-réanimateurs, cette unité accueille des patients dont l’état et le traitement font craindre la survenue d’une ou plusieurs défaillances vitales nécessitant d’être monitorés ou dont l’état au sortir d’une ou plusieurs défaillances vitales, est trop sévère ou instable pour permettre un retour dans une unité d’hospi

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.