25 MAR 16 0 commentaire
Saint-Quentin : un programme pour mieux récupérer d’une césarienne

Saint-Quentin : un programme pour mieux récupérer d’une césarienne

L’hôpital privé Saint-Claude propose un dispositif permettant de mieux vivre l’intervention, et favoriser un retour à domicile rapide de la maman.

 

Depuis le mois de juillet 2014, l’établissement propose aux futures mamans qui vont accoucher par césarienne, (cela a concerné un accouchement sur quatre l’an dernier), un protocole pour passer une étape souvent mal vécue par la femme enceinte. « La césarienne provoque une frustration parce que ce n’est pas l’accouchement rêvé, et parce que l’opération provoque des conséquences essentiellement négatives », explique le Docteur Édouard Secq, anesthésiste à l’hôpital privé.

 

Les inconvénients liés à la césarienne sont plus nombreux qu’un accouchement par voie basse : présences intempestives de sonde urinaire, réalimentation qui se fait attendre par la reprise des gaz et le retour d’un transit normal, douleurs aiguës. Mais surtout, la moitié des mamans sont incapables de s’occuper de leur bébé durant les premières 48 heures.

 

Dispositif étendu aux autres actes de chirurgie

Le dispositif proposé vise ainsi à donner à la patiente une satisfaction à peu près équivalente à un accouchement naturel. Concrètement, la patiente reçoit un traitement efficace contre la douleur, alliant des techniques chirurgicales moins traumatisantes et des techniques analgésiques associant différents médicaments pris par voie orale. « Dès l’intervention, il y a une prise en charge systématique de la douleur pendant 48 heures. La réalimentation se fait six heures après l’accouchement, et au bout de six heures, on enlève tous les tuyaux », poursuit Maryse Tacail, responsable du service maternité. La marche est également une étape fondamentale du retour à l’autonomie. Quelques heures à peine après la césarienne, les infirmières proposent aux jeunes mamans de sortir de leur lit et de faire quelques pas pour accélérer leur retour à l’autonomie, 24 heures seulement après son accouchement.

 

80 % des femmes qui ont accouché par césarienne ces deux dernières années, ont choisi de bénéficier de ce dispositif, soit 237 césariennes sur 298. Devant ce succès, la direction envisage sérieusement d’étendre ce dispositif aux autres chirurgies cette année, à l’exception des chirurgies en urgence.

 

© L’Aisne Nouvelle – 16-03-16 – Par Grégory BEUSCART

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.

Vedici & Vitalia

Naissance d’un leader de santé

Les groupes Vedici et Vitalia se sont rapprochés pour donner naissance à un leader de santé, présent dans l’ensemble des métiers de l’hospitalisation de courte durée.

A travers ses implantations, aussi bien dans les métropoles que dans les villes moyennes, au plus près des besoins des français, le Groupe contribuera ainsi à leur libre choix d’accès à la santé, en soignant plus de 1.200.000 patients par an (30.000 naissances, 310.000 passages aux urgences dans 16 services d’urgences autorisés, 28.000 patients pris en charge en cancérologie et 170.000 séances de dialyse).

Le rapprochement des deux groupes, projet structurant et de long terme, est porté par les Dirigeants-Fondateurs de Vedici et accompagné par CVC capital partners, son partenaire et investisseur de référence, ainsi que par Icade Santé, filiale immobilière du Groupe Caisse des Dépôts et Consignations et d’investisseurs institutionnels français de premier rang.

Les 14.000 collaborateurs et 3.200 médecins, attentifs à la personne et à la qualité des soins, prendront en charge les patients au sein des 81 établissements du groupe, dont 66 établissements MCO (Médecine, Chirurgie et Obstétrique). Ce nouvel ensemble représentera un chiffre d’affaires consolidé de 1,2 milliards d’euros et 12% de l’activité de l’hospitalisation privée en France.

Dans un contexte économique durablement contraint, le rapprochement des deux groupes permettra de mutualiser les savoir-faire et les moyens, d’augmenter les capacités d’investissements, contribuant ainsi à la pérennité de notre système de santé.

D’ici quelques semaines, le groupe dévoilera sa nouvelle identité, porteuse des valeurs d’exigence, d’innovation, de proximité et d’engagement de ce nouveau leader de la santé.

Découvrez le groupe Vedici