S Soigner bébé, ça s'apprend à la maternité - Elsan
16 AVR 18 0 commentaire
Soigner bébé, ça s’apprend à la maternité

Soigner bébé, ça s’apprend à la maternité

À la clinique du Tertre-Rouge, des ateliers ont été mis en place, pour entraîner les futurs parents à faire les bons gestes et répondre à leurs questions. Une façon d’évacuer le stress.

 

 

« Il faut toujours s’assurer que la température de l’eau est bonne. Et toujours garder un œil sur bébé. » Dans la nurserie de la maternité du Tertre-Rouge, Sylvie, auxiliaire de puériculture, distille ses conseils à un groupe de futurs parents, venu participer à un atelier inédit : bain et soins du bébé.

 

En guise de nourrissons, des mannequins en plastique, qu’il faut laver des pieds à la tête, sécher, habiller. Pas une mince affaire d’attraper le savon, d’enfiler le body ou de glisser un bout de coton dans les narines. « Je suis droitier. Je fais comment pour mettre la main sous la nuque ? », demande Benjamin, 27 ans. Sylvie approche, lui montre le geste. Benjamin essaie. Lentement, comme s’il tenait un service de porcelaine. Et lâche, dans un sourire :  « C’est tout un art. »

 

Tout au long de l’atelier, les questions fusent. Quelques blagues aussi. Au moment de mettre la couche, Benoît, 32 ans, plisse les yeux : « Ce n’est pas drôle, on n’a pas l’odeur. » En face, deux jeunes femmes au ventre arrondi ont déjà enfilé le pyjama sur le faux nourrisson, forcément plus calme qu’un vrai nouveau-né.

 

Moins de bains en maternité
Utile, cet atelier ? « À l’heure actuelle, on fait moins de bains en maternité, pour protéger l’enfant, respecter sa peau, ses odeurs. Donc les parents sont moins entraînés, explique Hélène Legrand, cadre sage-femme. Les principales questions concernent la prise du bébé, la peur qu’il glisse dans le bain. En répétant les gestes, les parents sont moins angoissés à l’idée de le faire pour la première fois. »

 

Mode d’emploi
« Avec des séjours de plus en plus courts, beaucoup de jeunes parents repartent avec leur bébé en ayant l’impression de ne pas avoir le mode d’emploi », ajoute Delphine Maignan, pilote du dispositif Materniteam, qui propose différents ateliers aux futurs parents. À en juger par les témoignages des intéressés, celui consacré au bain s’avère nécessaire : « Je voulais avoir les bases pour bien faire », confie Benoît. « J’aime bien avoir des informations pour être rassuré », ajoute Benjamin. À côté, sa compagne acquiesce, en confiant avoir déjà langé sa nièce : « J’avais mis la couche à l’envers. »
 

©Ouest France – Jérôme Lourdais – 09 avril 2018


Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.