12 SEP 14 0 commentaire
Un écho-vidéo endoscope dernière génération au Sidobre

Un écho-vidéo endoscope dernière génération au Sidobre

La Polyclinique du Sidobre à Castres s’est dotée d’un écho-vidéo endoscope, un matériel dernière génération qui permet une exploration digestive en combinant l’endoscopie à l’échographie. Estimé à 120 000 €, cet équipement médical est inédit dans la ville de Castres et ses environs.

 

L’approche directe de l’organe à étudier par une sonde à ultrasons permet d’obtenir des informations qui ne peuvent être réalisées par d’autres explorations. L’écho-vidéo endoscopie est l’examen le plus performant pour étudier la paroi de l’œsophage, de l’estomac, du duodénum ou du rectum et les organes de voisinage. De plus, elle permet de rechercher la présence de calculs, de kystes ou de tumeur dans les voies biliaires et le pancréas. Dans certains cas, ce matériel haut de gamme permet aussi de réaliser des prélèvements de fragments de tissu par ponction pour les analyser au microscope.

À la Polyclinique du Sidobre, deux gastro-entérologues ont été formés à l’utilisation de cet écho-vidéo endoscope.

 

L’examen  en pratique

Pour que l’examen se réalise dans de bonnes conditions, il faut que l’estomac soit vide. Il ne faut donc ni boire, ni manger, ni fumer durant les 6 heures précédant l’intervention. Avant l’examen, il est également important d’enlever les fausses dents et les lunettes.

 

Pour améliorer le confort du patient, une injection intraveineuse d’un calmant est réalisée de même qu’une anesthésie locale de la gorge. Il arrive fréquemment que ce calmant provoque l’oubli de ce qui s’est déroulé pendant l’examen et que le patient n’en garde que peu de souvenirs. Une anesthésie générale peut également être programmée dans certains cas.

 

L’examen dure en moyenne 10 à 20 minutes. Cependant, il faut compter une heure pour l’ensemble de la procédure (installation dans la salle d’examen, administration de la sédation, réalisation de l’examen, réveil et retour dans la salle de repos). Il est ensuite recommandé d’attendre au moins une heure dans la salle de repos pour surveillance et dissipation des effets de la sédation. 

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.