14 NOV 14 0 commentaire
Votre clinique et votre hôpital sont-ils bien certifiés ?

Votre clinique et votre hôpital sont-ils bien certifiés ?

En France, chaque hôpital, chaque clinique fait l’objet d’une évaluation. Concrètement, tous les 4 ans, des experts mandatés par la Haute Autorité de Santé (HAS), un organisme indépendant, notent la qualité et la sécurité des soins de chaque établissement, qu’il soit public ou privé.

 

La certification, à quoi ça sert ?

Elle constitue un repère fondamental pour les patients qui souhaitent davantage d’informations claires et transparentes sur les établissements de soins qu’ils choisissent. Les résultats du processus de certification des établissements de santé sont rendus publics. Pour le patient, cela constitue une garantie de qualité des soins. Référentiel commun à tous les établissements hospitaliers français, la certification est aussi un excellent moyen de comparaison au service des patients.

 

Lors de la certification, des dizaines de critères sont examinés : la prise en charge de la douleur, l’organisation du bloc opératoire, le risque infectieux, la bientraitance, l’accès du patient à son dossier médical ou encore la prise en charge médicamenteuse.

 

La certification, comment ça marche ?

 

Phase 1 : l’auto-évaluation de l’établissement de santé

Les professionnels de l’établissement effectuent leur propre évaluation de la qualité sur la base d’un référentiel, le manuel de certification, élaboré par la HAS. Il comporte l’ensemble des objectifs à atteindre. Les médecins et les salariés de l’établissement définissent ainsi les plans d’actions à mettre en œuvre. Les résultats sont transmis à la HAS.

 

Phase 2 : la visite de certification

La visite de certification est conduite par une équipe pluridisciplinaire de professionnels de santé (médecins, chirurgiens, anesthésistes-réanimateurs, pharmaciens, cadres soignants et directeurs) formés à leur mission par la HAS. On les appelle les « experts-visiteurs ». Ces professionnels doivent pouvoir justifier d’une expérience d’au moins 10 ans en établissement de santé et être formé aux différentes méthodes d’audits.

Selon la taille de l’hôpital ou de la clinique, l’équipe d’experts-visiteurs se compose de 2 à 7 professionnels. Leurs visites durent de 3 à 10 jours.

 

Certains secteurs, domaines d’activité et processus font l’objet d’une attention toute particulière de la part des experts-visiteurs : le bloc opératoire, le risque infectieux, le circuit du médicament, la prise en charge de la douleur, la sécurité des biens et des personnes, la tenue du dossier du patient ou encore la gestion des évènements indésirables. Sur ces thématiques, les exigences de la HAS sont particulièrement fortes.

 

La visite des experts-visiteurs représente un temps important du processus de certification. Elle s’inscrit dans une dynamique d’amélioration continue du service rendu aux usagers. Sa préparation ne s’improvise pas. Elle exige de la rigueur, de la méthode et un investissement permanent de l’ensemble des professionnels de l’établissement au bénéfice du patient.

 

Phase 3 : la conclusion de la procédure de certification et le rapport de certification

À l’issue de la visite, les experts-visiteurs font une restitution orale de leurs différentes investigations, celle-ci est complétée quelques mois plus tard par un rapport précisant le résultat de la procédure de certification.

 

Ainsi, lorsqu’aucun dysfonctionnement significatif n’est relevé par l’équipe d’experts-visiteurs, l’établissement bénéficie alors d’une certification simple, soit le meilleur résultat.

Si des axes d’amélioration sont identifiés par la HAS, l’établissement est certifié avec une ou plusieurs recommandations. En revanche, si des dysfonctionnements importants sont relevés, la HAS peut prononcer des réserves ou des réserves majeures, voire une non certification de l’établissement quand la sécurité des personnes est en jeu.

 

Bien sûr, lorsque la HAS émet des recommandations, réserves ou réserves majeures à l’encontre d’un établissement, celui-ci est tenu de mettre en œuvre, selon un calendrier précis, les actions d’amélioration nécessaires qui sont préconisées.

 

Les rapports de certification de l’ensemble des établissements de santé, publics et privés, sont consultables dans leur intégralité sur le site de la HAS (www.has-sante.fr), mais aussi sur le portail Scope Santé (www.scopesante.fr), en version simplifiée.

 

 

La qualité des soins, la priorité de Vitalia

Comme seulement 17,5 % des établissements en France, la majorité des cliniques et hôpitaux Vitalia sont certifiés sans recommandation et sans réserve. Dans chaque ville où ils sont implantés, les établissements du Groupe Vitalia sont même les mieux certifiés. Ces résultats exceptionnels sont le fruit d’une politique qualité ambitieuse dont le Groupe Vitalia a fait sa priorité. Ils viennent récompenser la forte implication des médecins et des salariés des établissements ainsi que les investissements considérables de Vitalia dans les plateaux techniques.

 

La direction qualité de Vitalia accompagne au quotidien l’ensemble des établissements du Groupe dans la préparation du processus de certification. Tout au long de l’année, son équipe rencontre les professionnels du terrain, partage son expertise et son expérience avec les soignants et les médecins. La direction qualité identifie également les axes d’amélioration dans la prise en charge des patients et suit la mise en œuvre des plans d’actions qu’elle a définis. 

 

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.

Vedici & Vitalia

Naissance d’un leader de santé

Les groupes Vedici et Vitalia se sont rapprochés pour donner naissance à un leader de santé, présent dans l’ensemble des métiers de l’hospitalisation de courte durée.

A travers ses implantations, aussi bien dans les métropoles que dans les villes moyennes, au plus près des besoins des français, le Groupe contribuera ainsi à leur libre choix d’accès à la santé, en soignant plus de 1.200.000 patients par an (30.000 naissances, 310.000 passages aux urgences dans 16 services d’urgences autorisés, 28.000 patients pris en charge en cancérologie et 170.000 séances de dialyse).

Le rapprochement des deux groupes, projet structurant et de long terme, est porté par les Dirigeants-Fondateurs de Vedici et accompagné par CVC capital partners, son partenaire et investisseur de référence, ainsi que par Icade Santé, filiale immobilière du Groupe Caisse des Dépôts et Consignations et d’investisseurs institutionnels français de premier rang.

Les 14.000 collaborateurs et 3.200 médecins, attentifs à la personne et à la qualité des soins, prendront en charge les patients au sein des 81 établissements du groupe, dont 66 établissements MCO (Médecine, Chirurgie et Obstétrique). Ce nouvel ensemble représentera un chiffre d’affaires consolidé de 1,2 milliards d’euros et 12% de l’activité de l’hospitalisation privée en France.

Dans un contexte économique durablement contraint, le rapprochement des deux groupes permettra de mutualiser les savoir-faire et les moyens, d’augmenter les capacités d’investissements, contribuant ainsi à la pérennité de notre système de santé.

D’ici quelques semaines, le groupe dévoilera sa nouvelle identité, porteuse des valeurs d’exigence, d’innovation, de proximité et d’engagement de ce nouveau leader de la santé.

Découvrez le groupe Vedici